Bayrou réplique à Sarkozy...en citant Chirac

CHAMAILLERIES Nicolas Sarkozy n’a pas épargné le chef du Modem dans son livre « Passions »

N.Sa avec AFP

— 

François Bayrou n'a pas apprécié d'être pris pour cible dans le livre de Nicolas Sarkozy
François Bayrou n'a pas apprécié d'être pris pour cible dans le livre de Nicolas Sarkozy — ERIC DESSONS/JDD/SIPA

Le chef du Modem, François Bayrou, a répliqué dimanche à Nicolas Sarkozy qui l’a égratigné dans son livre « Passions », en estimant qu’il n’était « pas très courageux ».
« L’actualité ces derniers jours dans les journaux est pleine des attaques, des critiques méprisantes de Nicolas Sarkozy à l’égard de tous ceux qui, un jour ou l’autre, se sont affrontés à lui, et j’en ai été. Donc tout ça est négligeable », a affirmé François Bayrou.

« Mais il y a une chose qui me frappe, c’est qu’il se sert toujours, à propos de tous ses rivaux, de la même méthode : il fait parler des gens qui ne sont plus là », a-t-il affirmé, estimant que « ce n’est pas très courageux ». François Bayrou a rappelé qu’il avait écrit un livre sur Nicolas Sarkozy intitulé « Abus de pouvoir » dans lequel « je ne crois pas me souvenir que je me réfugiais sur des déclarations de gens qui n’étaient plus là ».

« Passions », en tête des ventes de livres tous genres confondus

En réponse, François Bayrou a cité une phrase attribuée à Jacques Chirac. « Vous vous souvenez des mots de Jacques Chirac, il a dit, en particulier : "Il faut l’écraser, mais prendre soin de lui marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur". On ne sait pas si vous voyez à quoi fait allusion », a-t-il ajouté avec ironie.

Dans son livre, Nicolas Sarkozy fait référence à l’animosité de Simone Veil envers François Bayrou. « Aux yeux de l’ancienne ministre, le centriste personnifiait  "les trahisons successives". » Dès qu’il s’agissait de lui, Simone Veil se livrait sans retenue, racontait mille anecdotes illustrant son propos, concluant invariablement par : "Et en plus, il se dit chrétien". Le tout conclu dans un immense éclat de rire pour signifier l’étendue de son mépris à l’endroit de l’intéressé", assure l’ex-chef de l’Etat de droite.

Sorti le 27 juin, « Passions », le récit autobiographique de Nicolas Sarkozy, se classe en tête des ventes de livres tous genres confondus, selon le classement de l’institut GfK.