RIP ADP: Comment soutenir le référendum d'initiative partagée (en évitant la crise de nerfs)?

TUTO Le gouvernement a lancé ce jeudi (non sans difficultés) la plateforme en ligne permettant de soutenir le référendum d'initiative partagée contre la privatisation d'Aéroports de Paris

A.O.

— 

L'une des étapes nécessaires du (décrié) formulaire de soutien au RIP.
L'une des étapes nécessaires du (décrié) formulaire de soutien au RIP. — capture d'écran
  • Pour se concrétiser, le RIP contre la privatisation d'ADP doit être soutenu par 10 % du corps électoral, soit 4,7 millions d’électeurs.
  • Les électeurs ont neuf mois – soit jusqu’au 12 mars 2020 – pour lui apporter leur soutien sur le site lancé ce jeudi.
  • 20 Minutes vous explique, pas à pas, comment remplir les deux formulaires présentés sur le site en surmontant les obstacles techniques, les cases peu ergonomiques et autres problèmes .

Depuis minuit, ce jeudi, toute personne inscrite sur les listes électorales peut apporter son soutien à la tenue d’un référendum d’initiative partagée (RIP) contre la privatisation d’Aéroports de Paris adoptée en avril par le Parlement dans le cadre du projet de loi Pacte.

Pour se concrétiser, le RIP doit désormais être soutenu par 10 % du corps électoral, soit 4,7 millions d’électeurs, qui ont neuf mois – soit jusqu’au 12 mars 2020 – pour lui apporter leur soutien.

Comment remplir les deux formulaires présentés sur le site en surmontant les obstacles techniques, les cases peu ergonomiques et autres problèmes signalés massivement depuis son lancement ? Suivez le guide.

Deux formulaires successifs

Idéalement muni(e) de votre carte électorale, connectez-vous sur le site « referendum.interieur.gouv.fr ». Cliquez ensuite sur le lien placé à la fin de la phrase « Vous pouvez déposer un soutien à la proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes ».

Un encadré mentionnant le texte en question apparaît alors : il nécessite de cliquer sur la case « je soutiens » puis de valider pour enfin accéder à la première partie du formulaire.

L'une des étapes nécessaires du (décrié) formulaire de soutien au RIP.
L'une des étapes nécessaires du (décrié) formulaire de soutien au RIP. - capture d'écran

Gare à la casse

Celui-ci demande de fournir plusieurs informations, certaines nécessitant une vigilance particulière dans la façon de les saisir. Pour indiquer votre « commune de vote » (celle dont vous êtes inscrit à la liste électorale), mieux vaut ainsi être très attentif à la casse en cas de nom composé : par exemple, écrire « saint-xxx… » au lieu de « saint xxx ». N’essayez pas en revanche de l’indiquer par son code postal : ce site ne reconnaît que le code Insee des communes (dont la liste complète est disponible ici).

La première partie du formulaire de soutien au RIP.
La première partie du formulaire de soutien au RIP. - capture d'écran

Au moment de saisir vos différents prénoms, pensez bien à la majuscule initiale, et à les distancer d’un espace (et pas d’une virgule). Si le formulaire vous renvoie des messages d’erreur, pensez à recopier à l’identique toutes les informations requises telles qu’elles figurent sur votre carte électorale.

La deuxième partie du formulaire de soutien au RIP.
La deuxième partie du formulaire de soutien au RIP. - capture d'écran

Maintenant que vous êtes arrivé(e) sur la deuxième partie du formulaire, il vous faut indiquer le numéro indiqué sur votre carte d’identité, ou, si vous optez pour le passeport, sur ce dernier. Saisissez ensuite votre adresse mail, et, une fois le tout validé, il ne vous reste plus qu’à remplir correctement le captcha. Sans oublier d’appuyer sur le bouton de demande d’un récépissé, dont le numéro vous servira en cas de réclamation (ou simplement pour suivre l’état de votre soutien).

Votre soutien doit ensuite apparaître, dans un délai de cinq jours, sur la liste publique disponible sur le site.