François de Rugy, ministre de l'Ecologie, à Nantes, le 12 novembre 2018.
François de Rugy, ministre de l'Ecologie, à Nantes, le 12 novembre 2018. — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

FAKE OFF

Interdire l'avion là où un train fait le même trajet en moins de 5h, est-ce bannir l'avion en France, comme l'affirme de Rugy?

Des députés veulent interdire l'avion là où un train parcourt le même trajet en moins de cinq heures. Pour le ministre de l'Ecologie, cette proposition signifie « qu'on ne peut plus utiliser l'avion en France ». Des propos trop rapides

  • Des députés de l'opposition ont déposé un amendement pour interdire l'avion là où un train parcourt le même trajet en moins de cinq heures.
  • Pour François de Rugy, ministre de l'Ecologie, cette proposition signifie « qu'on ne peut plus utiliser l'avion en France ».
  • De nombreux trajets en train durent pourtant plus de cinq heures.

Interdire l’avion là où un train parcourt le même trajet en moins de 5h revient-il à « ne plus utiliser l’avion en France », comme l’a affirmé lundi François de Rugy sur les antennes de RMC et de BFMTV ?

Le ministre de l’Ecologie était interrogé sur un amendement déposé par des députés de l’opposition, qui veulent interdire les liaisons domestiques en avion qui peuvent être effectuées en train en moins de cinq heures. « Si on interdit tous les vols là où il y a un train qui met moins de cinq heures, cela veut dire qu’on ne peut plus utiliser l’avion en France », a expliqué François de Rugy, avant de citer en exemple le trajet Paris-Toulouse : « Pour les gens qui font Paris-Toulouse en avion, c’est parce qu’aujourd’hui le train n’est pas à la hauteur. (…) Bien sûr que le TGV permet progressivement de se substituer à l’avion, mais il reste des destinations en France où il faut quand même être concret, réaliste, pragmatique, Nice par exemple, Toulouse. »

FAKE OFF

Interdire ces trajets ne reviendrait pas à « interdire l’avion en France », comme l’avance rapidement le ministre. Selon la SNCF, il existe encore des lignes directes dont le temps de parcours frôle ou excède les cinq heures : Paris-Nice (meilleur temps de trajet en 2017 : 5 h 33), Paris-Toulouse (environ 6 h 45 en Intercités, un peu plus de quatre heures en TGV), Bordeaux-Strasbourg (5 h 10), Strasbourg-Marseille (5 h 34), Bordeaux-Marseille (6 h 12)… C’est sans compter les trajets avec correspondance : il faut environ 6 h pour relier  Brest à Lille par le train et il faut de 5 h 12 à presque six heures pour se rendre de Bordeaux à Lyon.

François Ruffin (LFI) et Delphine Batho (non inscrit), à l’origine de l’amendement, ont également déposé une proposition de loi avec une dizaine d’autres députés pour interdire les trajets en avion, lorsque ce mode de transport « ne fait pas gagner beaucoup de temps » par rapport au train. D'après les députés, cela correspond à « la durée du vol plus 2 h 30 ». Un Paris-Marseille s’effectuant en 1 h 20 en avion serait ainsi interdit, car réalisable en 3 h 05 en train, tandis qu’un Paris-Toulouse d’une durée d’1 h 15 resterait autorisé, car le trajet en train est estimé à 4 h 07. Le projet a peu de chances d’être adopté sans le soutien de la majorité.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

 

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.