Elections européennes: Il est possible de voter par procuration, on vous explique comment

SCRUTIN Les élections européennes se déroulent à un seul tour, dimanche 26 mai, et il est possible de voter par procuration

L.C.

— 

A voté !
A voté ! — KONRAD K./SIPA

Les élections européennes sont prévues dimanche 26 mai en France. Si vous ne pouvez vous rendre à votre bureau de vote le jour J, mais que vous souhaitez glisser un bulletin dans l’urne, il est possible de voter par procuration, comme le prévoit la loi.

Lors de la présidentielle de 2017, 2,7 millions d’électeurs ont fait une demande de procuration pour au moins un tour, sur un peu plus de 45 millions d’inscrits. Pour les législatives, ils étaient 1,4 million. La démarche est plutôt simple. On vous explique tout.

Qui ?

N’importe quel électeur inscrit sur les listes électorales en France peut établir une procuration, s’il ne peut se rendre au bureau de vote. Tous les motifs d’absence sont-ils valables ? Oui, vous n’avez pas besoin de fournir de justificatif sur le motif qui vous empêche d’aller voter.

Vous pouvez confier votre procuration à un électeur inscrit sur les listes électorales de la même commune que vous, mais pas forcément dans même bureau de vote, ni le même arrondissement.

Est-ce que le mandataire peut détenir plusieurs procurations ?

Oui. Mais le mandataire ne peut pas détenir plus de deux procurations, dont une seule établie en France. Concrètement, il est possible de voter pour deux autres électeurs, si l’un est inscrit en France et l’autre à l’étranger, ou bien si les deux sont inscrits sur les listes des électeurs établis à l’étranger.

Si vous votez à l’étranger, les règles sont un peu plus souples : la personne à qui vous donnez votre procuration doit être inscrite sur la même liste consulaire que vous, mais pas forcément le même bureau de vote. A l’étranger, un mandataire peut détenir trois procurations maximum, dont une seule établie en France.

Comment ?

C’est à vous de faire la démarche pour donner votre procuration à un autre électeur. Vous pouvez le faire dans un commissariat, une gendarmerie, ou au tribunal d’instance de votre domicile ou de votre lieu de travail.

Une fois sur place, il vous faudra présenter une pièce d’identité (carte nationale d’identité, passeport ou permis de conduire) et remplir un formulaire. Vous pouvez aussi le trouver sur Internet et le remplir à l’avance. Il vous faudra fournir des informations sur votre mandataire (nom, adresse, date de naissance). Vous repartirez avec un récépissé.

Il faut penser à prévenir la personne que vous avez chargée de voter pour vous, car elle ne recevra aucun document. Il faut également lui indiquer l’adresse de votre bureau de vote, car elle doit s’y rendre pour voter pour vous.

Des partis proposent aussi de s’occuper de vous mettre en relation avec un électeur ou une électrice de la même commune, qui peut voter pour vous.

Quand ?

Vous pouvez faire ces démarches à tout moment, et jusqu’au jour du scrutin, en théorie. Mais étant donné les délais d’acheminement de votre procuration, mieux vaut s’y prendre au moins quelques jours en avance.

Et le jour du vote ?

Votre mandataire se présente dans votre bureau de vote pour voter pour vous, avec sa pièce d’identité. Mais vous pouvez voter le jour du scrutin, si vous vous présentez dans votre bureau de vote avant votre mandataire.