«Gilets jaunes»: Une mission parlementaire pour évaluer les «coûts» des violences lancée

MOBILISATION La première audition, celle de la maire de Paris Anne Hidalgo (PS), doit se dérouler jeudi 16 mai

20 Minutes avec AFP

— 

Depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", le 17 novembre 2018, de nombreuses violences ont été enregistrées.
Depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", le 17 novembre 2018, de nombreuses violences ont été enregistrées. — Alfred Photo/SIPA

Une mission d’information parlementaire chargée d’évaluer « les coûts » ainsi que « l’impact économique, budgétaire et social des violences » constatées « en marge du mouvement des "gilets jaunes" », a été lancée, ce jeudi, par le député LREM Roland Lescure, président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée.

« Ce n’est pas une mission de "gilets jaunes bashing". On ne vise pas à mélanger le bon grain d’un certain nombre de revendications qui étaient légitimes (…) de l’ivraie de mouvements qui sont aujourd’hui en perdition, pour moi essentiellement aux mains de groupuscules et dont les revendications sont aujourd’hui essentiellement insurrectionnelles », a expliqué le président de la commission des affaires économiques de l’Assemblée.

« L’objectif n’est pas de mener une énième estimation macroéconomique »

Cette mission d’information a pour objectif « avant tout d’aller à la rencontre des gens qui sont en première ligne de l’impact de ces mouvements qui depuis maintenant 25 samedis, sans doute bientôt 26, empêchent des Françaises et des Français de faire leur travail », a poursuivi le député des Français d’Amérique du Nord, en évoquant commerçants, artisans et petites entreprises.

Il s’agira aussi d’échanger avec des Français confrontés, en raison de ces mouvements, à « un surcroît de travail dont ils se seraient bien passés », a précisé Roland Lescure, en mentionnant personnels de services d’urgence hospitaliers, de services de sécurité et fonctionnaires municipaux. « L’objectif n’est pas de mener une énième estimation macroéconomique. Bercy en a donné une : 0.1 à 0.2 point de PIB (…) C’est vraiment de compter en euros réels l’impact de ces mouvements violents sur le terrain », a-t-il précisé.

« Un rapport d’étape » publié en juillet

Les membres de cette mission, présidée par Damien Abad (LR) et dont Roland Lescure est l’un des co-rapporteurs, mèneront des auditions en province et à Paris en vue de publier « un rapport d’étape » en juillet. La première audition, celle de la maire de Paris Anne Hidalgo​ (PS), doit se dérouler jeudi 16 mai.

La mission compte au total 16 membres, dont les trois quarts sont issus de la majorité LREM-MoDem et le reste de groupes d’opposition. Ces derniers sont, outre le président Abad, le communiste Sébastien Jumel, l’élue UDI-Agir Lise Magnier et l’Insoumis François Ruffin.