LR accuse Nathalie Loiseau de refuser de débattre à la télévision avec Bellamy

ELECTIONS EUROPEENNES La tête de liste de la majorité En Marche aux élections européennes a en revanche accepté de débattre avec Jordan Bardella, tête de liste Rassemblement national

N.Sa avec AFP

— 

Nathalie Loiseau, tête de liste de la majorité En Marche aux élections européennes (gauche) et son homologue de la liste LR François-Xavier Bellamy (droite).
Nathalie Loiseau, tête de liste de la majorité En Marche aux élections européennes (gauche) et son homologue de la liste LR François-Xavier Bellamy (droite). — AFP

Les Républicains (LR) accusent Nathalie Loiseau, tête de liste de la majorité En Marche aux élections européennes, de « délit de fuite démocratique » en refusant de débattre à la télévision avec son homologue de la liste LR « Nous avons appris, par l’intermédiaire de deux chaînes de télévision, que la tête de liste de La République en Marche, Nathalie Loiseau, refusait le principe d’un débat télévisé avec le candidat de l’union de la droite et du centre », écrit LR dans un communiqué signé du directeur de campagne de François-Xavier Bellamy, Geoffroy Didier. Nathalie Loiseau, poursuit LR, « n’aura dans cette campagne consenti qu’à un seul échange avec François-Xavier Bellamy, lors d’un colloque, le 13 mai prochain, non retransmis dans les médias ».

Sollicité, l’entourage de Nathalie Loiseau souligne la tenue d’un débat avec François-Xavier Bellamy le 13 mai à l’institut Montaigne et fait savoir que la candidate n’entend pas « multiplier les débats » : « On veut mener une campagne de terrain, de proximité, à la rencontre des militants et des Français ». Il n’y a « jamais eu autant de débats dans une campagne européenne », a-t-on ajouté de même source. Des discussions sont en cours pour un débat entre Nathalie Loiseau et Jordan Bardella le 15 mai sur BFMTV, a-t-on précisé.

« Esquive personnelle ou stratégie politicienne »

« Nathalie Loiseau et François-Xavier Bellamy ont déjà eu l’occasion de participer à deux débats, sur France 2 et RFI/France 24 ». Douze, puis cinq candidats avaient alors confronté leurs points de vue. Mais LR estime que les émissions réunissant tous les candidats sont « trop contraintes pour éclairer pleinement les Français » et que « des débats à deux seraient utiles pour approfondir ces enjeux complexes et essentiels ».

« Nathalie Loiseau le sait elle aussi, puisqu’elle a accepté un débat avec Jordan Bardella chez BFMTV ». « Aujourd’hui elle refuse la proposition de plusieurs médias pour cet échange avec notre candidat. Est-ce le signe que Nathalie Loiseau considère que seul le Rassemblement National est un interlocuteur démocratique légitime ? », argumente LR.
« Peur de devoir s’expliquer sur une absence de programme ou cynisme assumé visant à présenter Marine Le Pen comme seule alternative ? Esquive personnelle ou stratégie politicienne, le refus de débattre de Nathalie Loiseau constitue en tout cas un inquiétant délit de fuite démocratique », dénonce Geoffroy Didier.