Européennes: Le «gilet jaune» Thierry Paul Valette abandonne sa candidature

ABANDON Thierry Paul Valette estime que le mouvement des « gilets jaunes » doit maintenant « se structurer »

20 Minutes avec AFP

— 

Thierry Paul Valette, le 15 janvier 2019 à Grand-Bourgtheroulde.
Thierry Paul Valette, le 15 janvier 2019 à Grand-Bourgtheroulde. — SIPA

Alors qu’il comptait emmener la liste des « gilets jaunes citoyens » aux élections européennes, Thierry Paul Valette a jeté l’éponge, ce vendredi, appelant le mouvement à s’unir, au lendemain de la conférence d’Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat « a manqué le rendez-vous crucial qu’il avait avec les citoyens (…) De nos cinq mois de mobilisation il n’a rien retenu (…) Aucune réponse politique n’a été apportée », a déploré Thierry Paul Valette dans un communiqué, estimant que « le mouvement des "gilets jaunes" doit donc se maintenir » et « se structurer ».

« L’impasse faite sur la plupart de nos revendications est un déni de la crise sociale »

Estimant que sa candidature est « désormais obsolète », il dit avoir « décidé de ne plus (se) porter candidat à l’élection européenne et appelle tous les "gilets jaunes" à l’unification », tous ceux « sur des listes européennes à (le) rejoindre et à renoncer à l’élection européenne à des fins partisanes », et « toutes les figures médiatiques à se réunir autour d’un projet commun ».

« L’impasse faite sur la plupart de nos revendications est un déni de la crise sociale que traverse la France », a-t-il ajouté, fustigeant un « président de l’obstination et du mépris social ». Avant Thierry Paul Valette, Ingrid Levavasseur, qui avait elle aussi pris la tête d’une liste de « gilets jaunes » pour les européennes, avait également annoncé, en mars, qu’elle abandonnait l’idée. Celle qui vise maintenant les municipales de 2020 avait annoncé qu’elle ne participerait plus aux manifestations des « gilets jaunes » en raison de « l’extrême violence ».