Européennes: LREM et le RN toujours en tête des intentions de vote

SONDAGE Les Républicains arrivent en 3e position, loin derrière, à 13,5%, mais bénéficient de la progression la plus notable de cette vague, avec une hausse de 1,5 point

20 Minutes avec AFP

— 

Benoît Hamon, Florian Philippot, Nathalie Loiseau et Jordan Bardella lors d'un débat sur les européennes sur France 2, le 4 avril 2019.
Benoît Hamon, Florian Philippot, Nathalie Loiseau et Jordan Bardella lors d'un débat sur les européennes sur France 2, le 4 avril 2019. — Jacques Witt/SIPA

Un mois avant le scrutin, La République en marche (LREM) et le Rassemblement national (RN) restent en tête des intentions de vote pour les élections européennes, avec respectivement 23 % et 22,5 % des voix, selon un sondage Ipsos*, publié dans Le Monde, ce jeudi.

Par rapport au précédent sondage, réalisé en mars, le parti de la majorité a perdu un demi-point, tandis que le RN en a gagné un demi.

Les électeurs de LREM et du RN sûrs de leur choix

Les Républicains arrivent en 3e position, loin derrière, à 13,5 %, mais bénéficient de la progression la plus notable de cette vague (+1,5 point). Suivent les listes d’Europe Ecologie Les Verts (8,5 %, +0,5 point) et La France Insoumise (7,5 %, -0,5 point). La liste soutenue par le Parti Socialiste et Place publique totalise 6,5 % des intentions de vote et celle de Debout la France, 5 %. Enfin, vient Génération.s, avec 4 %.

Les scores des listes LREM et RN sont renforcés par le niveau élevé de détermination de leurs électorats, sûrs de leur choix à respectivement 73 % (+1 point) pour LREM et 81 % pour le RN (+4 points). Les électeurs des autres listes sont moins sûrs de leur choix : 60 % des électeurs LR sont sûrs de leur choix. Seulement 57 % des électeurs de LFI considèrent que leur choix est arrêté (-5 points), de même que 43 % des électeurs de Debout la France (-4), 41 % de ceux du PS-Place Publique (+3), 40 % de ceux de la liste EELV (+3) et 32 % des électeurs de la liste Génération.s.

Près d’un Français sur deux n’est « pas satisfait » d’Emmanuel Macron

L’estimation de la participation est la même qu’au mois de mars, soit 42 % en moyenne. Ces intentions de vote ne prennent pas en compte la participation au scrutin d’une liste soutenue par certains «gilets jaunes»​. Si elle se constituait, une telle liste recueillerait 2 % des suffrages, en baisse de 0,5 point. Le score des autres listes n’en serait que très légèrement modifié : pas de changement pour LREM ou LR. Les deux points attribués à une telle liste seraient pris notamment au RN (-0,5), à DLF (-0,5), LFI (-0,5 %).

Et 49 % des Français se déclarent « pas satisfaits » d’Emmanuel Macron (contre 47 % en mars), 17 % sont satisfaits (contre 19 %) et 34 % (idem) ne sont ni l’un ni l’autre. Près de la moitié des Français (48 %) estiment « souhaitable mais pas indispensable » un référendum à l’issue du grand débat, 27 % le jugent « indispensable » et 27 % « pas souhaitable ». Autre précision : 43 % des Français sont « proches » des « gilets jaunes », 57 % ne le sont pas.

*Cette enquête Ipsos-Sopra Steria, a été menée pour le Cevipof, la Fondation Jean Jaurès et Le Monde du 18 au 22 avril 2019, auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 8.747 personnes inscrites sur les listes électorales, âgées de 18 ans et plus.