Une soirée avec la reine du dancefloor, Nadine Morano

NOCTURAMA L'université d'été de l'UMP à Royan est aussi marquée par les pas de danse de la secrétaire d'Etat...

Vincent Glad

— 

Nadine Morano, la secrétaire d'Etat à la Famille, avec un militant, le 6 septembre 2008 lors de l'université d'été de l'UMP, à Royan.
Nadine Morano, la secrétaire d'Etat à la Famille, avec un militant, le 6 septembre 2008 lors de l'université d'été de l'UMP, à Royan. — AFP PHOTO PIERRE ANDRIEU
De notre envoyé spécial à Royan,

Une université d'été, c'est aussi des bruits de couloir, des rumeurs qui traversent la foule, passant de militants à journalistes, de journalistes à ministres, de ministres à militants. Dans ce festival du «off», la journée de samedi au Campus de l'UMP à Royan a été marquée par les récits exaltés de la folle soirée de Nadine Morano.

La secrétaire d'Etat à la Famille a balancé du lourd, du très lourd, vendredi soir, enchaînant les partenaires de danse, tentant même quelques pas avec le maire de Nice, Christian Estrosi, sur du ragga-muffin. Une vidéo filmée par «Le Parisien» montre ses exploits.

Trois fois le tour des fédérations

Devant la clameur populaire, Nadine Morano ne pouvait que remettre ça, samedi soir. Elle commence les festivités en faisant «trois fois le tour des tables» lors du grand dîner festif des Jeunes UMP. Accueillie comme une véritable star par les différentes fédérations de jeunes, elle enchaîne les séances photo souvenirs, sous l'œil moqueur de la caméra du «Petit Journal» de Canal +. Et va jusqu'à se faire porter à bout des bras par les militants, dans une scène digne des plus belles ferias basques.

Alexandre, de la fédération de l'Isère, est complètement fan: «Je suis en totale extase, c'est la meilleure. En 2017, ce sera la première femme président de la France, après les deux mandats de Sarkozy. C'est vrai qu'elle était moquée pendant la campagne présidentielle, mais elle a su prouver qu'elle savait mettre en œuvre ses idées au secrétariat d'Etat à la Famille.»

Le nouveau lieu où s'afficher

L'heure est venue de rejoindre la piste de danse. «Ce soir, Nadine Morano va mettre le fau au dancefloor», hurle le speaker dans un délire incommensurable. Attendue au tournant (cette fois-ci, il y a trois caméras), la secrétaire d'Etat chauffe la piste, enchaînant les partenaires, avec son top à paillettes.

Après les exploits de Morano, la piste de danse est le nouveau lieu où il faut s'afficher: Patrick Devedjian, secrétaire général de l'UMP, montre ses talents sur une musique brésilienne, Xavier Bertrand, ministre du Travail, monte au côté du DJ et chausse le casque audio pendant la chanson de Daft Punk, «One more time» (une fois de plus). Un message pour Sarkozy en 2012?

Une bière en plus, une veste en moins

Plus tard, on découvre Frédéric Lefèbvre, porte-parole de l'UMP, débarquer soudainement pour danser sur Pulp Fiction (lui que «Libération» présentait samedi comme un killer). Vers 1h du matin, c'est au tour d'un Xavier Darcos fatigué de s'essayer à la techno.

On en oublierait presque Nadine Morano, qui continue son show avant de disparaître vers 1h30 du matin. Non sans avoir chapardé une bière au comptoir pour l'offrir à un journaliste. Une maigre consolation pour celle qui aura perdu sa belle veste dans l'ivresse de la soirée.