Lille, le 5 janvier 2012. Cours de natation intensif pour des enfants d'Žcoles primaires ˆ la piscine Marx Dormoy.
Lille, le 5 janvier 2012. Cours de natation intensif pour des enfants d'Žcoles primaires ˆ la piscine Marx Dormoy. — M.LIBERT/20 MINUTES

EDUCATION

Lutte contre les noyades: Le gouvernement veut tester l'apprentissage de la natation dès la maternelle

«La moitié des collégiens, en fin de 6e, ne savent pas bien nager», déplore la ministre des Sports

En 2018, 332 enfants de moins de 6 ans se sont noyés accidentellement, un chiffre en augmentation de 85 % par rapport à 2015. Une réalité inacceptable pour Roxana Maracineanu, la ministre des Sport, ancienne championne olympique de natation, qui a dévoilé, ce lundi dans Le Parisien, un plan « Aisance aquatique » pour habituer les enfants à l’eau, dès la maternelle.

«La moitié des collégiens, en fin de 6e, ne savent pas bien nager », a déploré Roxana Maracineanu, ajoutant : « Aujourd’hui, l’apprentissage de la natation commence au CP, c’est trop tard, déplore la ministre. Entre le transport et le temps passé dans les vestiaires, les élèves ne restent qu’une vingtaine de minutes dans l’eau. Les séances sont aussi trop espacées. »

Des classes piscines à l’image des classes de neige

Expérimenté, à partir du 15 avril, dans deux classes à Paris, le plan prévoit une initiation « dès la maternelle », pendant une semaine, avec deux séances chaque jour. « On veut leur apprendre à être autonome, dès la moyenne et la grande section, à mettre la tête sous l’eau, à reprendre leur respiration, à traverser un bassin sans paniquer », a détaillé la ministre des Sports. Si le test est concluant, « toutes les écoles de France pourront, dès l’an prochain », y prendre part, a-t-elle ajouté.

L’ancienne championne de natation souhaite aussi « encourager la création de classes piscine comme il existe des classes de neige ». Le dispositif « J’apprends à nager », qui permet aux enfants de 6 à 12 ans de bénéficier de leçons pendant les vacances, va être étendu aux 4-12 ans, puis aux adultes en 2020. La ministre des Sports a également promis un budget de 15 millions d’euros pour le développement des piscines.