Municipales à Lyon: Gérard Collomb officialise sa candidature à la Métropole

ELECTIONS Le maire de Lyon a annoncé qu'il serait candidat à la Métropole de Lyon, poste convoité également par David Kimelfeld qui la dirige actuellement

C.G.

— 

Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur.
Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur. — NICOLAS NICOLAS MESSYASZ/SIPA

L'appel de Laurent Wauquiez à se rabibocher n’aura pas été suivi d’effet. Gérard Collomb, le maire de Lyon a annoncé ce dimanche dans les colonnes du Progrès qu’il serait candidat à la Métropole de Lyon en 2020.  Un poste également convoité par David Kimelfeld, l’actuel président de la Métropole.

Conscient qu’il ne pourra pas briguer non plus un autre mandat à la ville de Lyon, en raison de la loi sur le non-cumul des mandats, l’élu qu’« il faudra bien choisir ». Mais il confirme : « Oui, je serais candidat à la Métropole » avant de préciser qu’il lancera sa campagne dès le mois de septembre.

« J’ai vu par le passé beaucoup d’élus qui n’étaient pas d’accord avec mes positions, et qui in fine, s’y sont ralliés »

Appelé place Beauvau en mai 2017, Gérard Collomb avait désigné David Kimelfeld pour lui succéder à la Métropole de Lyon. Ce dernier n’a jamais caché son intention de se présenter en 2020 et a refusé l’alliance que le maire de Lyon lui récemment a proposée. « Je ne veux pas entrer dans les polémiques », a simplement réagi Gérard Collomb, précisant qu’il n’y avait pas de « point de non-retour ». « J’ai vu par le passé beaucoup d’élus qui n’étaient pas d’accord avec mes positions, et qui in fine, s’y sont ralliés », affirme-t-il.

Quant à savoir s’il ne prend pas le risque de faire le mandat de trop ? « Je me rends souvent dans beaucoup de quartiers, personne ne me dire M. Collomb, vous feriez mieux de vous arrêter », répond-il.