Européennes: LREM en tête, le Rassemblement national réduit l'écart, selon un dernier sondage

ELECTIONS LREM récolterait 23,5 % des suffrages, devant le RN avec 21 % à 22 %

20 Minutes avec AFP

— 

Des drapeaux européens devant le siège de la Commission à Bruxelles, en 2014
Des drapeaux européens devant le siège de la Commission à Bruxelles, en 2014 — Emmanuel Dunand AFP

L’écart se resserre entre LREM et RN. La République en marche (23,5 %) se maintient en tête des intentions de vote aux élections européennes, juste devant le Rassemblement national (21 % à 22 %), selon un sondage Ipsos Game Changers* publié ce lundi.

LREM progresse très légèrement (+0,5 %) par rapport à une précédente enquête de février, avec ou sans la présence d’une liste « gilets jaunes ». Le RN gagne pour sa part 1,5 point à 21 % dans l’hypothèse d’ une liste « gilets jaunes » créditée, elle, de 2,5 % (-2), et 1 point à 22 % en l’absence d’une telle liste, selon cette enquête pour Le Monde, le CEVIPOF (Science Po), Sopra Steria et la Fondation Jean-Jaurès.

La participation au scrutin estimée entre 40 % et 44 %

Si le scrutin avait lieu dimanche, la liste Les Républicains recueillerait 12 % (=). Suivraient les listes Europe Ecologie Les Verts à 8 % (de stable à -0,5), La France insoumise de 7,5 % à 8 % (-0,5) et la liste PS/Place publique à 6,5 % (+1 à +1,5 %). Debout la France recueille 4,5 % à 5 % (-1,5), Générations 4 % (-1 à -1,5), l'UDI 2 % (-0,5) et le PCF 2 % (=). Les autres listes recueillent de 0,5 à 1,5 %.

La participation au scrutin du 26 mai est estimée entre 40 % et 44 % (elle était de 44 % en 2014 en France) et 42 % des Français interrogés se disent certains de voter. Entre 56 % et 58 % considèrent leur choix comme définitif.

Un sur trois (35 %) entend avant tout exprimer son opposition à Emmanuel Macron lors des Européennes, contre 13 % qui veulent lui manifester leur soutien et 52 % « ni l’un ni l’autre ». Seuls 19 % (+4) des Français interrogés se disent par ailleurs satisfaits de l’action du chef de l’Etat, contre 47 % (-5) qui ne sont « pas satisfaits » et 34 % (+1) ni l’un ni l’autre.

Les Français partagés sur le grand débat

Le soutien au mouvement des « gilets jaunes » fléchit à 35 % (-2) au profit de ceux qui y sont opposés (29 %, +1) et des ni pour ni contre (36 %, +1).

Les Français sont enfin partagés sur le grand débat pour sortir de la crise : 55 % estiment qu’il s’est « plutôt bien passé », mais 45 % sont d’un avis contraire. Et pour 80 % d’entre eux, il ne permettra pas « d’améliorer la vie politique en France ».

* Enquête réalisée en ligne du 15 au 21 mars auprès de 10.049 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 0,3 à 1 point.