Fiscalité, emploi, travailleurs détachés... «20 Minutes» a vérifié les affirmations du débat entre les six chefs de parti sur BFMTV

FAKE OFF Jean-Luc Mélenchon, François Bayrou, Marine Le Pen, Stanislas Guérini, Olivier Faure et Laurent Wauquiez ont débattu mercredi soir sur BFMTV. « 20 Minutes » vérifie leurs affirmations

Mathilde Cousin

— 

Six chefs de parti ont débattu mercredi soir sur BFM TV.
Six chefs de parti ont débattu mercredi soir sur BFM TV. — Kenzo Tribouillard/AP/SIPA
  • Six chefs de parti ont débattu mercredi soir de fiscalité, de pouvoir d'achat ou de maintien de l'ordre. 
  • 20 Minutes vérifie leurs affirmations. 

Edit : Ajout le 21 mars de précisions sur le vote de Marine Le Pen en 2014.

Jean-Luc Mélenchon (France Insoumise), François Bayrou (Modem), Marine Le Pen (Rassemblement national), Stanislas Guérini (La République en Marche), Olivier Faure (Parti socialiste) et Laurent Wauquiez (Les Républicains) ont débattu mercredi soir sur BFMTV du pouvoir d’achat, de la fiscalité, de l’emploi, du maintien de l’ordre… 20 Minutes vérifie leurs affirmations.

Ce qu’Olivier Faure a dit : « 75 % du patrimoine détenu aujourd’hui l’est par héritage. »

Est-ce juste ? Nulle trace de ce montant dans la dernière enquête patrimoine​ de l’Insee. Dans un rapport qui avait trouvé un large écho au début de l’année, la fondation Terra Nova estimait que « la part du patrimoine hérité dans l’ensemble des actifs détenus par les individus » dépassait « 50 % » au début des années 2000. Cette part est en augmentation par rapport aux années 1970, où elle représentait 1/3 du patrimoine.

Ce que Jean-Luc Mélenchon a dit : Rappelant qu’il a déposé une proposition de loi pour interdire le travail détaché, le chef de LFI lance à Marine Le Pen : « Quand vous étiez au Parlement européen, vous avez voté la directive sur les travailleurs détachés. »

Est-ce juste ? Marine Le Pen n’est plus élue au Parlement européen depuis juin 2017. En mai 2018, les eurodéputés ont voté une réforme des droits travailleurs détachés. Les députés du Rassemblement national présents ont voté contre, selon le site VoteWatchEurope, à l’exception de Nicolas Bay, qui a voté pour. Ce texte a pour but de lutter contre « dumping social » en appliquant le principe de «  travail égal, salaire égal ».

En 2014, quand Marine Le Pen siégeait à Bruxelles et à Strasbourg, le Parlement européen avait déjà adopté une directive sur le travail détaché. L’Eurodéputée s’était abstenue, rappelaient à l’époque Le Figaro et L'Humanité. Marine Le Pen avait dénoncé ce texte, qui renforçait les contrôles sur l’utilisation de ce statut.

Ce que Stanislas Guérini a dit : S’adressant à Laurent Wauquiez, le chef de LREM lui lance : « dans votre région, vous avez baissé de 127 millions d’euros l’aide à la formation aux chômeurs. »

Est-ce juste ? Le budget alloué à la formation professionnelle en Auvergne Rhônes-Alpes a bien baissé en 2016 et 2017. Selon La Montagne, la baisse était de 45 millions en 2016 et 62 millions l’année suivante. La baisse devrait se poursuivre en 2019, avec une vingtaine de millions d’euros en moins.

Sur le plateau de BFM TV, Laurent Wauquiez a expliqué ne pas vouloir financer des « stages parking ». Un argument qu’il avait déjà développé auprès La Tribune : « Nous avons plusieurs rapports de la chambre des comptes qui estiment que de nombreux plans visant la formation et mis en place par les gouvernements successifs sont coûteux et inefficaces. Nous ne finançons pas de stage parking. En revanche, nous ciblons les métiers en tension pour accompagner les demandeurs d’emploi vers ces métiers. »

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse fakeoff@20minutes.fr ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.