Plan santé: L'Assemblée vote la suppression du «numerus clausus» pour les étudiants en médecine

CONCOURS C’était l’une des mesures phares du projet de loi Santé

20 Minutes avec AFP

— 

Des étudiants marseillais en médecine en première année passant le concours en 2012
Des étudiants marseillais en médecine en première année passant le concours en 2012 — A.-C. Poujoulat / AFP

Une nouvelle qui devrait réjouir les futurs étudiants. L’Assemblée nationale a approuvé, ce mardi, la suppression, pour la rentrée 2020, du numerus clausus, limitant le nombre d’étudiants admis en deuxième année de médecine.

Cette suppression, l’une des mesures phares du projet de loi Santé, a été votée en première lecture par 74 voix contre 4 et 11 abstentions. Elle doit permettre d'« augmenter de 20 % à peu près le nombre de médecins formés » tout en diversifiant leurs profils, a annoncé la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Critères de sélection et passerelles entre cursus seront précisés par décret.