Municipales 2020 à Montauban: Réveil du centre-ville, sécurité, écoles... Quels sont les enjeux du scrutin?

POLITIQUE A un an des municipales, « 20 Minutes » liste les enjeux de l’élection. A Montauban, on va parler revitalisation du cente-ville, stationnement, écoles et, probablement, sécurité

Hélène Ménal
— 
Les berges du Tarn à Montauban.
Les berges du Tarn à Montauban. — BastienM - Creative Commons
  • Brigitte Barèges, la maire LR de Montauban, est en lice pour un quatrième mandat.
  • Elle devra faire valider par les électeurs son vaste chantier de rénovation du centre-ville qui pour l’heure fait grincer des dents.
  • Sans tabou sur la sécurité, elle devrait en faire un thème de campagne.
  • La gauche appelle à un vaste plan de rénovation des écoles.

A Montauban, la maire très « cash », Brigitte Barèges (LR), n’a pas joué le suspense comme nombre de sortants. Elle a d’ores et déjà annoncé qu’elle était prête à rempiler pour un quatrième mandat. Si elle ne dévoile pas encore sa stratégie, l’édile devra défendre ses « grands travaux », notamment en centre-ville, qui ne seront qu’en partie terminés. Et le thème de la sécurité est son violon d’Ingres.

La reconquête du centre-ville

Comme toutes les villes moyennes, Montauban est confrontée à la chute d’attractivité de son centre-ville concurrencé par les grandes surfaces de périphérie et leurs parkings gratuits. Pour stopper la tendance, l’équipe de Brigitte Barèges a lancé un vaste plan d’embellissement du cœur de ville, avec « ramblas », changements de sens de circulation et multiplication des espaces verts. Sans compter le « phare » du musée Ingres qui rouvrira à la fin de l’année après deux ans de chantier.

Les gigantesques travaux ont commencé il y a un an et devraient s’achever juste avant le scrutin. Ce qui veut dire que pour l’instant commerçants et riverains sont dans le dur. « Des habitants ont carrément déserté le centre-ville. Des magasins ont fermé ou sont en difficulté, or nous sommes interdépendants les uns des autres », peste une commerçante du centre-ville, qui souhaite garder l’anonymat.

Le temps dira si en sortant les engins de chantier, la municipalité a fait un pari gagnant.

La problématique du stationnement

Les travaux en centre-ville entraînent la suppression de places de stationnement. Elle va être compensée par la construction d’un parking souterrain de cinq étages (457 places) sous la place de la cathédrale. Mais là, les travaux commencent à peine. Ce « décalage » entre suppression et réinjection des places n’est pas du goût des commerçants. Il faut se lever aussi très tôt pour se garer du côté de la gare alors que Montauban compte des milliers de « navetteurs » qui vont travailler à Toulouse.

Un renforcement de la sécurité assumé

Presentation du programme de campagne de Brigitte Bareges tete de liste UMP pour les elections regionales en Midi Pyrenees.

Depuis 2012, le nombre de caméras de vidéosurveillance est passé de 46 à 75 à Montauban, en comptant les quatre en cours d’installation, notamment du côté de la gare. Le « mur d’images » occupe 13 agents sur les 42 policiers que comptent les effectifs et qui ne chôment pas. Désormais armés, le nombre d’interpellations qu’ils ont opéré a augmenté de 31,8 % en 2018, selon La Dépêche du Midi. La sécurité est un sujet de prédilection de Brigitte Barège, tenante d’une droite dure. Pour les municipales, il y a fort à parier qu’elle essaiera d’entraîner ses adversaires sur ce terrain-là.

Un plan pour les écoles ?

Brigitte Barèges sait ratisser à droite, très à droite même. L’enjeu est donc pour la gauche de rassembler elle aussi plutôt large si elle veut la battre. Le fait qu’Arnaud Hilion ait été désigné « chef de file » et non pas « tête de liste » par le PS est la preuve que la prise de conscience a eu lieu. Le quadragénaire ne fait pas mystère qu’il discute « avec d’autres forces ».

« Il est nécessaire de construire une alternative qui fasse envie et qui soit crédible », dit-il. Dans les problématiques qu’il souhaiterait voir traitées, le conseiller municipal d’opposition évoque « un grand plan de rénovation des écoles » qu’il juge « urgent ». Le prof de maths voudrait aussi une réflexion sur l’étalement urbain dans une des communes les plus étendues de France. Montauban est caractérisée par nombre de petits hameaux isolés pour lesquels l’entretien des réseaux s’avère complexe.