Soirée arrosée en boîte: «Il s'agit de ma vie privée», réagit Christophe Castaner

POLEMIQUE Le ministre de l’Intérieur a réagi auprès du « Parisien » après la publication de clichés par « Voici » et « Closer »

P.B.

— 

Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, le 16 janvier 2019.
Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, le 16 janvier 2019. — LUDOVIC MARIN / AFP

« Il s’agit de ma vie privée et de ma famille, qui peut être respectée. J’ai rejoint une soirée, dans un cadre totalement privé, entre 23h30 et deux heures du matin. » Christophe Castaner a réagi dans les colonnes du Parisien, jeudi soir, alors que Voici et Closer ont publié des photos du ministre de l’Intérieur en train de danser avec une jeune femme non identifiée au Noto, un restaurant-club parisien branché du 8e arrondissement, samedi soir.

« Le vrai problème n’est pas que Castaner s’amuse mais… »

Si la plupart des hommes et des femmes politiques se sont abstenus de commenter, jeudi soir, le secrétaire général délégué des Républicains, Guillaume Larrivé, a ironisé sur Twitter : « Le vrai problème n’est pas que Christophe Castaner s’amuse en discothèque, mais qu’il occupe le bureau du ministre de l’intérieur, en France, en 2019. »

Au-delà de la question de l’image, quelques heures après l'acte 17e des «gilets jaune», la polémique se concentrait jeudi soir sur une question de sécurité. Closer affirme que le ministre de l’Intérieur « n’était pas escorté par ses gardes du corps ». Une information que le ministre de l’Intérieur a depuis démentie : « Il n’y a pas de polémique, ma sécurité est toujours assurée. Mais nous étions dans un lieu privé, un restaurant, et elle sait se faire efficace et discrète. »