Agnès Le Brun est la maire de Morlaix (Finistère) depuis 2008.
Agnès Le Brun est la maire de Morlaix (Finistère) depuis 2008. — JACQUES DEMARTHON / AFP

POLITIQUE

Les Républicains: La maire de Morlaix Agnès Le Brun claque la porte

Elle dénonce la constitution de la liste du parti pour les européennes

Elle souhaite reprendre sa liberté, affirmant ne plus se reconnaître dans les valeurs et le fonctionnement du parti. Agnès Le Brun, maire de Morlaix (Finistère) depuis 2008, a annoncé ce mercredi dans un communiqué qu’elle quittait Les Républicains.

Députée européenne de 2011 à 2014, l’élue dénonce notamment « les valeurs défendues et la constitution de la liste LR » aux élections européennes du 26 mai. « En termes de renouvellement et de progression de la réflexion et des valeurs communes, on a vu mieux. C’est vraiment de l’ancienne politique », a-t-elle affirmé à l’AFP, précisant avoir « refusé de siéger à la commission d’investiture » du parti qui doit se réunir ce mercredi.

Elle dénonce « des petits arrangements entre amis »

Selon Ouest-France, la maire de Morlaix était en concurrence avec le président LR du département des Côtes-d’Armor Alain Cadec, député européen depuis 2009 et candidat à l’investiture. « Ma conception de la politique suppose sens des valeurs, solidarité et adhésion. Elle refuse les petits arrangements entre amis et les régressions de toutes natures », affirme l’élue bretonne.

Secrétaire départementale de LR depuis 2011, Agnès Le Brun est aussi conseillère régionale de Bretagne depuis 2015 et vice-présidente et porte-parole de l’Association des Maires de France (AMF).