Var: Les photos aériennes du fort de Brégançon désormais interdites

POLITIQUE Une enquête avait été ouverte au mois d'août 2018 après le survol par un drone du fort où Emmanuel et Brigitte Macron passaient leurs vacances

J.S.-M. avec AFP

— 

Le fort de Brégançon dans le Var.
Le fort de Brégançon dans le Var. — ALAIN ROBERT/SIPA

Il est interdit de photographier le fort de Brégançon ( Var) depuis un drone ou un avion. Un arrêté publié ce dimanche au journal officiel interdit strictement les prises de vues aériennes de la résidence officielle d’été des présidents de la République.

Un drone y a été repéré pendant les vacances d’Emmanuel et de Brigitte Macron en août dernier. Une enquête pour « survol avec aéronef sans pilote d’une zone interdite » avait été ouverte par le parquet de Toulon.

Un drone neutralisé cet été

Pendant cette période, en raison d’un arrêté interministériel du 14 mars 2008, le survol par tout aéronef, à moins de 3.300 pieds (environ 1.000 mètres) et dans un rayon de trois kilomètres comprenant le fort de Brégançon était interdit.

L’appareil était tombé à l’eau après avoir été neutralisé par brouillage des ondes. L’enquête avait été confiée à la Brigade de recherches de gendarmerie de Hyères (Var) et à la Brigade de gendarmerie des transports aériens.