La ministre de la Santé Agnès Buzyn devant l'Elysée le 27 juillet 2017.
La ministre de la Santé Agnès Buzyn devant l'Elysée le 27 juillet 2017. — SIPA

CHAISES MUSICALES

Européennes: Agnès Buzyn pourrait quitter le gouvernement pour prendre la tête de liste LREM

Selon le JDD, le sujet aurait été abordé lors d’un dîner, mardi dernier entre Emmanuel Macron et plusieurs de ses proches

Qui sera le candidat de La République en marche aux prochaines élections européennes ?  Selon Le journal du Dimanche, Emmanuel Macron aurait « fortement plaidé » pour désigner l’actuelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui pourrait donc quitter le gouvernement.

A deux mois des élections européennes, le gouvernement entre dans la dernière ligne droite et doit maintenant choisir sa tête de liste. Selon l’hebdomadaire, le sujet aurait été abordé lors d’un dîner, mardi dernier entre Emmanuel Macron et plusieurs de ses proches, notamment Richard Ferrand et François Bayrou, lors duquel le chef de l’Etat aurait « fortement plaidé » pour attribuer le poste à Agnès Buzyn.

« D’une ministre plutôt technique, elle se fait de plus en plus politique »

Selon un proche d’Emmanuel Macron, le chef de l’Etat « l’apprécie ». « Il y a eu une mue : d’une ministre plutôt technique, elle se fait de plus en plus politique. Elle est très à l’aise, sur ses sujets et dans la riposte », a confié ce proche au JDD.

Mais pour certains proches du président de la République, la nomination d’Agnès Buzyn comme tête de liste aux européennes laisse sceptique : « Ce serait étrange que le gouvernement se prive de l’une de ses ministres les plus appréciés », a estimé un conseiller ministériel à nos confrères. « C’est une très grande ministre de la Santé, mais pas forcément une grande ministre des Affaires sociales », a également ajouté un député LREM.

Vers un remaniement du gouvernement ?

Selon Le Parisien, Nathalie Loiseau, la ministre des Affaires européennes serait, elle aussi, pressentie pour ce poste. Une idée qui réjouit Marlène Schiappa, la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes : « Je me réjouis que la presse mentionne Agnès Buzyn ou Nathalie Loiseau […] comme potentielles têtes de liste aux européennes. Pour moi, la tête de liste doit être une femme ! », a-t-elle déclaré sur le plateau du Grand Jury de RTL.

Si La République en marche fait parti des dernières formations politiques à ne pas avoir encore désigné de tête de liste pour les européennes, le suspense devrait être levé le 30 mars prochain, lors du grand meeting du lancement de la campagne. En cas de nomination de l’une ou de l’autre, un remaniement pourrait donc avoir lieu au gouvernement. « Déjà, en interne, certains se mobilisent, et en particulier ceux qui rêvent d’un rééquilibrage vers la gauche », assure le JDD.