La galaxie écologiste en six personnalités

E.J.

— 

Ce samedi, l’université d’été des Verts planche sur le rassemblement des différents courants de pensée écologiste dans la perspective des élections européennes. Portrait des principaux acteurs :

Daniel Cohn-Bendit

De nationalité franco-allemande, l’ancien leader de Mai 68, aujourd’hui député européen, est adjoint au maire de Francfort. Elu à l’assemblée européenne sur la liste de Verts allemands, il entretient des relations en dents de scie avec les Verts français. Daniel Cohn-Bendit plaide pour une liste rassemblant les différentes sensibilités écologistes, incluant notamment José Bové et Nicolas Hulot. Il n’exclut pas d’être candidat en France dans cette hypothèse. Mais « si c'est trop compliqué en France, je serai candidat en Allemagne », a-t-il réaffirmé.

Nicolas Hulot

L’ancien présentateur de l’émission Ushuaia nature a sauté le pas de la politique en 2007. Il présente un Pacte écologique signé par les candidats Nicolas Sarkozy, Ségolène Royal, François Bayrou Dominique Voynet et Marie-George Buffet. Le doute a longtemps plané sur sa volonté de se présenter à la présidentielle. Nicolas Hulot a jusqu’à présent refusé tout engagement vis-à-vis d’un parti politique.

José Bové


Venu à la politique par le syndicalisme agricole, il est un des créateurs de la Confédération agricole, célèbre pour ses actions coup de poing contre les OGM. Figure du mouvement altermondialiste, José Bové est un des membres fondateurs d’Attac. Faute d’avoir réussi à s’entendre avec Olivier Besancenot, Marie-George Buffet sur une candidature unique à la gauche du PS, il se présente à l’élection présidentielle, où il recueille 1,32% des suffrages.

Noël Mamère

Député-maire de Bègles (Gironde), cet ancien présentateur du journal télévisé de France 2 est un des plus anciennes figures de l’écologie française. Il a été candidat à la présidentielle de 2002, où il a obtenu 5,2% des suffrages, le meilleur score du parti à ce jour. Dans sa mairie, Noël Mamère a célébré le premier mariage homosexuel, qui a finalement été annulé par le tribunal de grande instance. Avec José Bové, il a participé à des arrachages d’OGM.

Dominique Voynet


Sénatrice de Seine-Saint-Denis, elle a conquis en 2008 la mairie de Montreuil face au maire apparenté communiste Jean-Pierre Brard. Candidate à la présidentielle en 1995 et 2007, cette ancienne médecin a recueilli respectivement 3,3 et 1,5% des suffrages. Dominique Voynet a été ministre de l’aménagement du territoire et de l’environnement du gouvernement Jospin de 1997 à 2001, où elle a démissionné. Son bilan à la tête de ce ministère lui a valu des critiques dans son parti, notamment sur son autorisation du centre d’enfouissement de déchets nucléaires de Bure (Meuse).

Yves Cochet

Député du Val d’Oise depuis 1997, cet ancien chercheur en mathématiques a succédé à Dominique Voynet au ministère de l’aménagement du territoire et de l’environnement. Spécialiste des questions pétrolières, Yves Cochet est venu à l’écologie par les luttes anti-nucléaires en Bretagne, dont il est originaire. Lors de la primaire interne pour la présidentielle de 2007, il échoue de 57 voix face à Dominique Voynet.