VIDEO. Algérie: des centaines de manifestants à Alger contre un 5e mandat d'Abdelaziz Bouteflika

MOBILISATION Des opposants se sont rassemblés dans plusieurs villes du pays

C-E.AK avec AFP

— 

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis dans les rues d'Alger ce vendredi 22 février contre un 5e mandat d'Abdelaziz Bouteflika.
Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis dans les rues d'Alger ce vendredi 22 février contre un 5e mandat d'Abdelaziz Bouteflika. — RYAD KRAMDI / AFP

"Pas de 5e mandat !", "Ni Bouteflika ni Saïd (frère du chef de l’Etat" ou encore "Ouyahia, dégage !" (du nom du Premier ministre). Tels sont les slogans que plusieurs centaines de manifestants opposés à la nouvelle candidature d’Abdelaziz Bouteflika ont scandé dans les rues d’Alger ce vendredi après-midi. Depuis 2001, les manifestations sont pourtant interdites au cœur de la ville.

Toute tentative de rassemblement est généralement rapidement empêchée au sein de la capitale algérienne. Plusieurs appels à manifester ce vendredi contre l’idée d'un 5e mandat pour le président sortant ont été lancés sur les réseaux sociaux, sans que le mouvement apparaisse pour l’heure très structuré.

81 ans, dont 20 à la tête de l'Etat

Plusieurs autres rassemblements ont été signalés dans la matinée, le plus important à Annaba, à environ 400 km à l’est d’Alger. La presse algérienne a également fait état de protestations d’ampleur variable à Oran, deuxième ville du pays, à environ 400 km à l’ouest d’Alger, à Tiaret et Relizane (respectivement 200 et 250 km au sud-ouest de la capitale) et à Sétif (200 km au sud-est d’Alger).

L’actuel chef de l’Etat algérien, en poste depuis 20 ans et âgé de 81 ans, a annoncé le 10 février briguer un nouveau mandat lors de l’élection présidentielle d’avril prochain. Victime d’un AVC en 2013 et en fauteuil roulant depuis, Abdelaziz Bouteflika va se rendre à Genève ce dimanche pour effectuer des examens médicaux.