La voiture de la secrétaire d'Etat à l'Ecologie prise en excès de vitesse lors d'un pic de pollution

MAUVAIS EXEMPLE La voiture conduite par le chauffeur d'Emmanuelle Wargon s'est fait flasher en excès de vitesse de 40 km/h

20 Minutes avec AFP

— 

La secrétaire d'Etat à la Transition écologique Emmanuelle Wargon
La secrétaire d'Etat à la Transition écologique Emmanuelle Wargon — LUDOVIC MARIN / AFP

Il y a donc encore des radars en état de marche. La voiture de la secrétaire d’Etat à la Transition écologique, Emmanuelle Wargon, a été enregistrée jeudi à 40 km/h au-dessus de la vitesse maximale autorisée lors d’un pic de pollution, a-t-on appris auprès de son cabinet, confirmant une information de Ouest-France.

De retour vers Paris après un déplacement dans le cadre de l’opération arrêt du gaz B à Cambrai (Nord), la voiture de la secrétaire d’Etat – conduite par son chauffeur – a été flashée à 150 km/h sur l’autoroute A1 alors que la vitesse était limitée à 110 km/h en raison d’un pic de pollution.

« Urgence de l’agenda »

« Il y avait un pic de pollution et nous n’étions pas au courant. C’est une erreur de notre part. La ministre va régler l’amende dès qu’elle la recevra », a déclaré son cabinet à l’AFP. « Ils ont dû rouler vite car ils étaient pris dans l’urgence de l’agenda mais ce n’est de toute façon pas une excuse », a ajouté son cabinet, assurant qu’il « redoublerait de vigilance pour que cela ne se reproduise plus ». Lors des pics de pollution atmosphérique, la préfecture peut prendre des mesures de restrictions de vitesse sur les routes.