«Gilets jaunes»: Eric Ciotti «demande qu'on interdise les manifestations samedi prochain»

GILETS JAUNES Le député LR des Alpes-Maritimes estime que « quatorze samedis de violence, c’est beaucoup, c’est trop »

Mathilde Frénois

— 

Le député Eric Ciotti.
Le député Eric Ciotti. — VALERY HACHE / AFP

Il avait « d’abord soutenu ce mouvement ». Mais dimanche, quatorze semaines après le début des revendications des gilets jaunes, Eric Ciotti a totalement changé d’avis. Au micro de France Inter, le député LR des Alpes-Maritimes « demande qu’on interdise les manifestations samedi prochain ».

« Aujourd’hui, je dis que ce mouvement doit arrêter ces blocages, ces manifestations. (…) Quatorze samedis de violence, c’est beaucoup, c’est trop », affirme Eric Ciotti, qui avait pourtant revêtu le gilet jaune lors d’un rassemblement au centre-ville de Nice en novembre.

« Les chiffres sont terrifiants »

« Il y a eu de la violence. Cette violence, elle est insupportable, inacceptable et il faut aujourd’hui qu’elle s’arrête. On ne peut plus tolérer ça. Il y a cette violence physique, cette violence verbale tout aussi condamnable qui s’exprime par l’antisémitisme. » L’élu fait référence aux insultes antisémites dont a été victime Alain Finkielkraut lors de l’acte 14 samedi.

« Ce mouvement a été dévoyé par la violence, estime-t-il. Les chiffres sont terrifiants : 1.400 représentants des forces de l’ordre blessés, plus de 2.000 manifestants blessés. Ça veut dire 3.500 blessés. Onze morts. » Un acte 15 est déjà envisagé samedi prochain par les gilets jaunes.