Nice: Eric Ciotti (LR) votera la proposition de loi «anticasseurs» modifiée par la majorité

POLITIQUE « L’interdiction administrative de manifester pour les casseurs en fait partie, parce que ça participera d’une meilleure protection de nos forces de l’ordre mais aussi de l’ensemble des biens et des personnes qui sont à proximité de ce type de manifestations », estime le député des Alpes-Maritimes

M.F. avec AFP

— 

Eric Ciotti à l'Assemblée nationale
Eric Ciotti à l'Assemblée nationale — LOIC VENANCE / AFP

« Imparfait » mais « qui va dans le bon sens ». Le texte de la proposition de loi « anticasseurs » sera voté par Eric Ciotti, député Les Républicains des Alpes-Maritimes. Il compte sur le Sénat pour « rétablir l’esprit initial » de ce texte issu de LR.

« Je voterai cette loi, a déclaré Eric Ciotti lors du Forum Radio J. L’aile gauche de la majorité a voulu atténuer des éléments importants de ce texte, je pense en particulier au fichier qui recensait ces casseurs, qui a été supprimé et c’est une erreur, je pense à la suppression du périmètre de sécurité », a poursuivi le député des Alpes-Maritimes, orateur des Républicains sur ce texte.

"Une meilleure protection de nos forces de l’ordre"

« Il reste néanmoins quelques dispositions utiles. L’interdiction administrative de manifester pour les casseurs en fait partie, parce que ça participera d’une meilleure protection de nos forces de l’ordre mais aussi de l’ensemble des biens et des personnes qui sont à proximité de ce type de manifestations », a ajouté Eric Ciotti.

« Ce texte va dans le bon sens, même si à ce stade il est imparfait, et je fais confiance à mes collègues sénateurs pour rétablir l’esprit initial qu’ont voulu instaurer les sénateurs Républicains », a-t-il conclu.

« Totalement vidé de sa substance ».

Sera-t-il suivi par l’ensemble des députés LR ? « Nous en débattrons mardi », a-t-il dit. Dimanche, sur Europe 1 et CNEWS, le président de LR Laurent Wauquiez avait jugé que ce texte avait été « totalement vidé de sa substance ».

« Ce qui me préoccupe, c’est de constater qu’après deux mois le gouvernement ne parvient pas à ramener le calme, et ne se donne pas les moyens de mettre hors d’état de nuire les casseurs », a accusé Laurent Wauquiez, sans donner d’indication de vote pour mardi.

Les députés ont achevé vendredi l’examen de la proposition de loi « anticasseurs » du chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau. L’ensemble de ce texte déjà adopté au Sénat en octobre en première lecture sera soumis à un vote solennel de l’Assemblée nationale mardi, avant un retour au Palais du Luxembourg.