Européennes: Le RN et LREM en tête des intentions de vote

SONDAGE A quatre mois du scrutin (26 mai), 21 % des personnes interrogées n’expriment toutefois pas d’intentions de vote

20 Minutes avec AFP

— 

Le nouveau logo du Rassemblement national, ex-Front national
Le nouveau logo du Rassemblement national, ex-Front national — J.-P. Ksiazek - AFP

La liste du Rassemblement national arrive en tête des intentions de vote aux élections européennes, avec 22 %, devant celle de La République en marche alliée au MoDem, créditée de 20 %, selon un sondage OpinionWay/Tilder diffusé jeudi. Elles distanceraient la liste des Républicains (12 %), celles de La France Insoumise (8 %) et d’EELV (8 %), si le scrutin avait lieu dimanche.

Viennent ensuite les listes Debout la France (7 %), du Parti socialiste (6 %), de Générations (4 %), de l’UDI (3 %) et du Parti communiste (2 %). Ils sont 6 % à choisir « une autre liste », selon cette enquête pour Les Echos et Radio classique. Des listes Lutte ouvrière et Les Patriotes sont à 1 %.

Six Français sur dix contre une liste « gilets jaunes »

A quatre mois du scrutin (26 mai), 21 % des personnes interrogées n’expriment pas d’intentions de vote. Par ailleurs, six Français sur dix (60 %) ne souhaitent pas que les «gilets jaunes» présentent une liste aux européennes, contre 38 % qui y sont favorables.

L’indice de participation est estimé à 43 % du corps électoral, soit un niveau proche du taux effectif de participation aux européennes de 2014 (42,4 %). L’intérêt pour la campagne des européennes est plus élevé, avec 59 % des Français qui se disent « intéressés » et 40 % « pas intéressés ».

La fiscalité, enjeu prioritaire

Si 43 % veulent exprimer leur opposition à l’action d’Emmanuel Macron et du gouvernement en votant aux Européennes, 14 % souhaitent lui exprimer leur soutien. Pour 40 %, leur opinion sur l’action du chef de l’Etat n’est « pas l’essentiel » de ce scrutin. La fiscalité (43 %), la lutte contre le terrorisme (40 %), l’environnement (38 %), sont considérés comme les enjeux prioritaires des futures élections européennes.

Cette première vague d’une enquête baptisée EuroTrack ne propose pas d’évolution des opinions par rapport aux mois précédents.

*Enquête réalisée en ligne du 17 au 25 janvier auprès de 1.810 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 1 à 2,2 points. Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.