Après des ennuis judiciaires, Lucette Michaux-Chevry annonce son retrait définitif de la vie politique

ADIEU Déjà mise en cause dans plusieurs affaires judiciaires, Lucette Michaux-Chevry a expliqué sa décision par le récent placement en garde à vue de son petit-fils, Alexandre Penchard...

20 Minutes avec AFP
— 
L'ancienne ministre Lucette Michaux-Chevry, présidente de la communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbe placée en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur des détournements de fonds présumés.
L'ancienne ministre Lucette Michaux-Chevry, présidente de la communauté d'agglomération Grand Sud Caraïbe placée en garde à vue dans le cadre d'une enquête sur des détournements de fonds présumés. — Hélène Valenzuela

Après une nouvelle affaire judiciaire l’impliquant avec son petit-fils, Lucette Michaux-Chevry, 89 ans, ancienne ministre de Jacques Chirac, a annoncé, ce jeudi dans une lettre envoyée aux Guadeloupéens et révélée par Guadeloupe la 1ere, qu’elle se retirait de la vie politique.

Grande figure de la vie politique de Guadeloupe, Lucette Michaux-Chevry a écrit aux Guadeloupéens « se retirer de la présidence de la Communauté d’agglomération du Grand Sud Caraïbes ». Elle avait déjà annoncé qu’elle prendrait sa retraite à la fin de son mandat prévue en 2020.

Son petit-fils impliqué dans une affaire de détournements de fonds présumés

Déjà mise en cause dans plusieurs affaires judiciaires, Lucette Michaux-Chevry a expliqué sa décision par le récent placement en garde à vue de son petit-fils, Alexandre Penchard, a-t-elle précisé au micro de Guadeloupe la 1ere.

Une démission a « effet immédiat », selon ce média, dès que le préfet en aura pris connaissance et avalisé l’acte. Alexandre Penchard, a en effet été placé en garde à vue, puis relâché mi-janvier dans le cadre d’une affaire de détournements de fonds présumés, avec sa mère, Marie-Luce Penchard, maire de la commune de Basse-Terre, et de Lucette Michaux-Chevry.