Nice: Estrosi se prononcera sur la liste LR aux européennes «en fonction du projet»

POLITIQUE Le maire LR de Nice affirme qu’il « ne le connaît pas » la probable tête de liste LR François-Xavier Bellamy…

M.Fr. avec AFP

— 

Christian Estrosi lors d'un conseil municipal à Nice le 25 avril 2016.
Christian Estrosi lors d'un conseil municipal à Nice le 25 avril 2016. — BEBERT BRUNO/SIPA
  • « J’arrêterai ma position en fonction du projet qui sera présenté », a déclaré Christian Estrosi dans un entretien au Point.
  • Le maire LR de Nice indique avoir renouvelé sa cotisation au parti pour 2019.
  • « J’ai un ADN politique, je suis gaulliste, dit-il. Ma vie politique, c’est le RPR, l’UMP et Les Républicains tel que nous l’avons bâti avec Nicolas Sarkozy, un parti qui, de toute évidence, est très dénaturé aujourd’hui. »

Pour lui, tout dépendra du projet. Le maire LR de NiceChristian Estrosi se prononcera sur la liste de son parti pour les élections européennes, qui sera conduite par l'élu de Versailles François-Xavier Bellamy, « en fonction du projet » présenté.

Il s’est exprimé dans un entretien au Point publié lundi l’élu niçois, interrogé pour savoir s’il soutenait ou pas la liste des Républicains pour le scrutin du 26 mai.

Renouvellement de cotisation

Pour autant le maire de Nice, très critique à l’égard du président de LR Laurent Wauquiez, indique avoir renouvelé sa cotisation au parti pour 2019. « J’ai un ADN politique, je suis gaulliste. Ma vie politique, c’est le RPR, l’UMP et Les Républicains tel que nous l’avons bâti avec Nicolas Sarkozy, un parti qui, de toute évidence, est très dénaturé aujourd’hui ».

Au sujet du philosophe et maire adjoint de Versailles François-Xavier Bellamy, opposé à l’IVG mais qui ne veut pas abroger la loi Veil, Christian Estrosi affirme qu’il « ne le connaît pas ».

« Ces dernières positions sur l’IVG m’ont surpris »

« Je ne suis pas associé à ce genre de débat étant membre d’aucune instance du parti. Ces dernières positions sur l’IVG m’ont surpris, a ajouté le maire de Nice. Soit LR présente le programme d’un candidat, soit celui de notre famille, ce n’est pas la même chose. »

« Ce qui m’intéresse aujourd’hui est de savoir où en sont Les Républicains. La formation va-t-elle s’élargir ? Défendre un vrai projet européen ? Ce qui m’importe, c’est le contenu, et son incarnation par des hommes et des femmes qui ne soient pas issus d’un "même moule". C’est au vu de tout cela que j’arrêterai ma position », développe-t-il.