Marseille: Jean-Luc Mélenchon dit «merci» aux «gilets jaunes» et invite les Insoumis à investir les ronds-points

VOEUX Lors de sa cérémonie des vœux, Jean-Luc Mélenchon s’est félicité de voir ses idées être portée selon lui par « des milliers de gens à gilet jaune »… 

Mathilde Ceilles

— 

Jean-Luc Mélenchon lors de ses vœux à Marseille en 2019
Jean-Luc Mélenchon lors de ses vœux à Marseille en 2019 — Christophe Simon / AFP
  • Le chef de file de la France insoumise a présenté ses vœux à Marseille.
  • Il s’est réjoui de voir, selon lui, ses idées portées par les « gilets jaunes ».
  • Le député a conclu son discours par un appel aux « gilets jaunes » en vue des européennes.

« Il y a une grande et superbe nouvelle : c’est le mouvement des « gilets jaunes ». Lors de ses vœux présentés à Marseille ce vendredi,Jean-Luc Mélenchon a voulu dire « mille mercis » aux « gilets jaunes », invitant les Insoumis à investir les ronds-points à leurs côtés.

Pour cette prise de parole publique, le député de Marseille a choisi le Molotov, bar à proximité immédiate des immeubles effondrés sous lesquelles huit personnes ont trouvé la mort. Ce bar est également l’un des bastions du collectif du 5 novembre qui s’est constitué au lendemain du drame. Dans ce cadre, le chef de file de la France insoumise est largement revenu sur le mouvement en cours, qu’il voit comme un prolongement de ses idées portées lors de la précédente élection présidentielle.

« Parties prenantes » du mouvement

« Je m’en fiche que cela me profite, affirme le parlementaire. Nous nous sentons fortifiés de voir que ce en quoi nous avons cru est dit à haute et intelligible voix par des milliers de gens à gilet jaune. » Selon Jean-Luc Mélenchon, les Insoumis n’ont « aucune difficulté » à intégrer le mouvement car ils en sont « parties prenantes ».

Le chef de file de la France Insoumise a tracé plusieurs parallèles entre ce mouvement et le sien lancé il y a quelques années, citant par exemple les assemblées citoyennes réclamées par les manifestants. « Ça s’appelle une assemblée constituante », affirme Jean-Luc Mélenchon, reprenant l’un des axes forts de sa dernière campagne présidentielle.

Objectif élections européennes

Dans son long discours, le chef de file de la France Insoumise semble croire au début d’un mouvement social profond. « Le mouvement des "gilets jaunes" n’est pas un emmerdement provisoire du gouvernement, affirme-t-il. Il fait éclore un mouvement mondial de ceux qui luttent. Dans le monde entier, les gens regardent et disent : « Nous sommes des "gilets jaunes". »

En guise de conclusion, Jean-Luc Mélenchon a lancé un appel aux personnes mobilisées depuis le mois de novembre, avec, en ligne de mire, les élections européennes. « Tout ce que vous vivez, les gens, est le résultat de la politique de l’ Union Européenne. Si des logements tombent par terre, c’est la faute de la commission européenne. Les "gilets jaunes" voulaient plus d’hôpitaux. S’il y a en moins, c’est à cause de la politique de l’Union européenne. »

​​​​