20 Minutes : Actualités et infos en direct
RENCONTRELes maires ruraux confient les doléances des villages à Emmanuel Macron

VIDEO. Grand débat national: «On a des choses à dire»... Les maires ruraux présentent les doléances à Emmanuel Macron

RENCONTRELes maires ruraux étaient reçus par Emmanuel Macron ce lundi à l'Elysée...
Michel Fournier, secrétaire général de l'Association des maires ruraux de France, tient une clé USB symbolique, le 14 janvier à l'Elysée.
Michel Fournier, secrétaire général de l'Association des maires ruraux de France, tient une clé USB symbolique, le 14 janvier à l'Elysée. - Ludovic MARIN / AFP
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Les maires de communes rurales françaises ont honoré leur promesse. Ce lundi, ils étaient une quinzaine à l’Elysée pour remettre à Emmanuel Macron les doléances exprimées ces dernières semaines dans le cadre du grand débat national.

Une immense clé USB symbolique (ainsi que son équivalent de taille plus raisonnable) a été remise à Emmanuel Macron ce lundi. « On s’était engagé à présenter les doléances de nos concitoyens au président de la République », a expliqué Vanik Berberian, le président de l’Association des maires ruraux de France (AMRF), à son arrivée à l’Elysée. Avec leur écharpe tricolore, ils sont venus de plusieurs départements, dont les Vosges et le Finistère.

Des territoires ruraux « à la marge »

« La situation du pays est particulière, assez inédite, et il est important que le gouvernement écoute ce que les citoyens ont à dire », a-t-il ajouté. « Les territoires ruraux sont un peu à la marge depuis 20, 30, 40 ans (…) On existe aussi, on a des choses à dire. La France n’est pas qu’urbaine, elle est aussi rurale », selon lui.

Emmanuel Macron, qui a publié dimanche la Lettre aux Français dans laquelle il fixe le cadre du grand débat, doit participer mardi dans l’Eure à sa première réunion avec les maires. Vanik Berberian, maire centriste de Gargilesse-Dampierre (Indre), a salué dans la lettre du président « une rampe de lancement » du grand débat qui « pose bien le diagnostic », tout en disant craindre au final un simple « raccommodage ».

Sujets liés