VIDEO. Prélèvement à la source: Une prime exceptionnelle versée aux fonctionnaires du fisc

RECOMPENSE Cette prime devrait coûter près de huit millions d'euros... 

20 Minutes avec AFP

— 

Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, à l'Assemblée nationale le 21 mars 2018.
Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, à l'Assemblée nationale le 21 mars 2018. — PDN/SIPA

Une prime exceptionnelle pour compenser « la petite surcharge de travail ». Les 40.000 fonctionnaires du fisc recevront, en février prochain, 200 euros supplémentaires, a annoncé, ce mardi, Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, se félicitant d’un passage « sans bug » au prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu.

« Il faut récompenser le mérite et les gens qui travaillent beaucoup », a justifié le ministre de l’Action et des Comptes publics lors d’une conférence de presse à Lyon, en chiffrant l’enveloppe nécessaire à huit millions d’euros. Cette prime doit permettre de compenser « la petite surcharge de travail » découlant de la mise en œuvre du nouveau mode de collecte de l’impôt, a-t-il expliqué.

« Les choses se passent comme elles doivent se passer »

Souvent critiques de son action, « les syndicats ont respecté le service public : il n’y a pas eu de grèves [pour le passage au prélèvement à la source] et je les en remercie », a ajouté Gérald Darmanin.

Depuis le début de l’année, « les choses se passent comme elles doivent se passer - sans difficulté majeure, même si on ne change pas les habitudes d’un siècle en quelques heures », a-t-il relevé. Gérald Darmanin visitait à Lyon l’un des quatorze centres d’appels du pays où les contribuables peuvent poser leurs questions à l’administration fiscale.

Le nombre d’appels diminue

Casque sur la tête, le ministre a pris un de ces appels, un agent des impôts le guidant derrière lui. « Je suis en formation », a-t-il plaisanté avec son interlocuteur. Pour lui, bonne nouvelle : « Vous payiez des impôts l’an dernier. Vous n’en paierez pas cette année. C’est 0 % pour vous et 0 % pour votre épouse », a-t-il dit à ce retraité.

Selon Gérald Darmanin, la situation se régularise dans les centres d’appels après une vague initiale. « Les appels téléphoniques sont encore nombreux, mais en baisse, avec un temps d’attente de l’ordre de cinq minutes », a-t-il assuré.