Haute-Garonne: Après avoir voté contre le budget, le député «marcheur» Sébastien Nadot exclu

REBELLION Sébastien Nadot est le seul député à avoir voté contre le budget 2019. L'élu de la 10e circonscription de la Haute-Garonne a été convoqué par le groupe LREM et exclu…

B.C. avec AFP
— 
Le député de la 10e circonscription de la Haute-Garonne, Sébastien Nadot.
Le député de la 10e circonscription de la Haute-Garonne, Sébastien Nadot. — Jacques Witt / Sipa/SIPA
  • Le député de la 10e circonscription de Haute-Garonne, Sébastien Nadot, a voté contre le budget 2019 ce jeudi.
  • Le même jour, le groupe LREM de l’Assemblée nationale, l’a exclu.

Il a frondé, il en paye le prix. Sébastien Nadot a été exclu du groupe LREM jeudi après avoir voté contre le budget 2019. En février 2017, ce fidèle de Robert Hue rejoignait Emmanuel Macron lors de sa campagne pour l’élection présidentielle.

Alors candidat du Mouvement des Progressistes, le Toulousain renonçait à briguer l’Elysée et s’engageait auprès d’En Marche, pour devenir quelques mois plus tard l’un de ses représentants à l’Assemblée nationale.

Mais depuis, le député de la 10e circonscription de la Haute-Garonne a pris quelques distances avec la majorité présidentielle. Ce jeudi, ce professeur de sports de formation est allé jusqu’à voter contre le projet de budget 2019, son groupe politique faisant savoir dans la foulée qu’il avait été convoqué pour s’en expliquer.

« Dirigisme gouvernemental »

Dans un communiqué, Sébastien Nadot a indiqué que le budget ne lui paraissait pas avoir atteint « les trois priorités fixées par le gouvernement : libérer l’économie et le travail, protéger les Français, investir pour l’avenir en préparant les défis de demain et en transformant l’action publique ».

Le député estime que « l’action parlementaire a très peu fait évoluer le projet initial du gouvernement. La représentation nationale n’a pas été suffisamment entendue pour que le budget 2019 intègre les réalités de terrain et les aspirations d’une majorité de Français. Le dirigisme gouvernemental n’a pas non plus épargné les collectivités territoriales. »

Après cette prise de position, Sébastien Nadot a été convoqué par Gilles Le Gendre, le président du groupe majoritaire LREM. Le bureau du groupe, « a décidé à l’unanimité des présents l’exclusion du groupe de Sébastien Nadot », a-t-il indiqué dans un communiqué.