«Gilets jaunes»: Des députés LFI dénoncent une «récupération politique» de l'attentat de Strasbourg

RECUPERATION Des députés LFI ont dénoncé la récupération politique de l’attentat à Strasbourg, pointant le gouvernement qui appelle les « gilets jaunes » à ne pas manifester samedi…

JLD

— 

Adrien Quatennens, député de la France insoumise, lors d'un débat à l'Assemblée nationale, le 10 juillet 2017.
Adrien Quatennens, député de la France insoumise, lors d'un débat à l'Assemblée nationale, le 10 juillet 2017. — AFP

Alors que le gouvernement a appelé les « gilets jaunes » à être « raisonnable » et à ne pas manifester samedi après l’attentat de Strasbourg, les députés de la France insoumise Adrien Quatennens et Eric Coquerel ont dénoncé ce jeudi une « récupération politique ».

Invité de BFM TV et RMC, Adrien Quatennens a d’abord démonté les théories complotistes qui ont émergé après l’attentat, indiquant que c’était « absolument hors de toute vérité » et « pas raisonnable ».

« Ni raisonnable ni respectable »

Après cet épisode de fact-checking, il a néanmoins cité le ministre de la Justice Nicole Belloubet, qui a jugé mercredi que le mouvement des « gilets jaunes » devait cesser, après à l'attentat.

« Après avoir dit que les "gilets jaunes" n’étaient pas soucieux de l’urgence climatique et qu’ils étaient violents, on va leur dire maintenant : rentrez chez vous et ne manifestez pas parce que sinon vous seriez quelque part complices des risques terroristes », s’est-il insurgé.

Sur franceinfo, Eric Coquerel a lui aussi critiqué « une récupération politicienne de ce qui s’est passé à Strasbourg », qui n’est « ni raisonnable, ni respectable ».