Non, Marlène Schiappa ne s'est pas demandé «comment vivre décemment avec 5.000 euros par mois»

FAKE OFF Marlène Schiappa se voit attribuer, sur un photomontage, une citation parodique sur la prétendue difficulté de vivre « décemment » avec 5.000 euros par mois... 

Alexis Orsini

— 

Marlène Schiappa, le 3 octobre 2018 à Paris.
Marlène Schiappa, le 3 octobre 2018 à Paris. — CHAMUSSY/SIPA
  • Un photomontage qui circule notamment par mail attribue à Marlène Schiappa une citation sur la difficulté de vivre « décemment avec 5.000 euros par mois ».
  • Il reprend en fait une citation fictive et parodique du compte Twitter Journal de l'Elysée.
  • La secrétaire d'Etat à l'Egalité hommes-femmes avait démenti ces propos dès leur mise en ligne, le 12 novembre.

« Doubler le salaire de mes collaborateurs était une mesure sociale indispensable, comment voulez-vous décemment vivre avec 5.000 euros par mois ? » La citation, attribuée à Marlène Schiappa, a tout pour indigner.

Surtout lorsqu’on la découvre accolée à une photo de la secrétaire d’Etat à l’Egalité hommes-femmes, avec la mention « Ho mon Dieu, que 5.000 euros/mois… », sans aucune indication sur sa nature parodique.

Le photomontage qui attribue une citation fictive (parodique) à Marlène Schiappa.
Le photomontage qui attribue une citation fictive (parodique) à Marlène Schiappa. - capture d'écran

FAKE OFF

La citation fictive originale est en effet d’abord apparue sur le compte Twitter humoristique Journal de l’Elysée, qui prête des citations volontairement scandaleuses ou invraisemblables à des responsables politiques. Le 12 novembre, il tweete ainsi cette citation, illustrée d’une capture d’écran de la secrétaire d'Etat face à Jean-Jacques Bourdin sur BFM-TV/RMC : « EN DIRECT : Marlène Schiappa "Doubler le salaire de mes collaborateurs était une mesure sociale indispensable, comment voulez-vous décemment vivre avec 5.000 euros par mois ?" »

Or, la photo en question provient d’une interview de Marlène Schiappa réalisée au micro de Jean-Jacques Bourdin un an plus tôt, le 12 septembre 2017, comme on peut le vérifier dans les archives de BFM-TV. Et le propos fictif a encore moins pu être tenu « en direct » puisque, le 12 novembre 2018, Jean-Jacques Bourdin recevait Benoît Hamon.

En revanche, ce jour-là, la secrétaire d'Etat a l'Egalité hommes-femmes avait défendu l'augmentation de ses conseillers, affirmant : « De 10 % ou 15 % [d'augmentation], je ne trouve pas ça déraisonnable après dix-huit mois à travailler sept jours sur sept d’arrache-pied ».

Marlène Schiappa avait par ailleurs dénoncé cette citation parodique dans un tweet : « Je viens d’une famille modeste, ai grandi dans des quartiers populaires, ai dû travailler dès l’âge de 18 ans. Je connais et respecte la valeur du travail. JAMAIS je n’ai dit ou pensé qu’on ne pouvait pas vivre avec - de 5.000 euros/mois C’est de la diffamation ! Poursuites à l’étude. »

S’il indique clairement sa nature humoristique dans sa description (« Compte TRÈS parodique »), le Journal de l’Elysée – qui avait notamment dupé Jacline Mouraud – irrite en effet certains élus de La République en marche (LREM), qui réclament sa cessation d’activité.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse fakeoff@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre la  désinformation. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.