«Gilets jaunes»: Macron aurait déclaré que la baisse des APL et la limitation à 80 km/h étaient des «conneries»

MEA CULPA Deux maires des Yvelines ont rapporté le contenu d’un entretien « sans filtre » avec le chef de l’Etat…

JLD

— 

Emmanuel Macron.
Emmanuel Macron. — Ludovic MARIN / AFP

Arnaud Péricard (LR) et Karl Olive (LR), respectivement maires de Saint-Germain-en-Laye et de Poissy, se sont exprimés dans le Parisien après un entretien « sans filtre » avec Emmanuel Macron, le président de la République ayant discuté avec une quinzaine de maires et d’élus des Yvelines le vendredi 7 décembre.

Et au vu de leur déclaration, l’entretien était bel et bien sans concession. « Le président a répondu de manière cash. Il a dit que la limitation à 80 km/h était une connerie. On a beaucoup parlé de la baisse des APL, et il a aussi dit que c’était une connerie », a ainsi indiqué Arnaud Péricard.

Des regrets aussi sur ses petites phrases provocatrices

« On a aussi parlé de sa manière d’être et de sa communication. On lui a dit qu’il y avait certaines phrases parfois malheureuses et à ne pas prononcer. Il nous a dit en être conscient », poursuit-il.

Le président de la République en aurait d’ailleurs pris pour son grade durant cet entretien par certains des participants. Arnaud Péricard rapporte certaines citations très cash aussi : « Aujourd’hui, les gens veulent voir votre tête au bout d’une pique ! » ou autre « Vous êtes mal aimé, rejeté ». Karl Olive conclut : « Je pense qu’il a entendu le message et si ce n’était pas le cas, on va faire comme un certain nombre d’élus, on va rendre les clés. »