«Gilets jaunes»: De nouvelles mesures annoncées après les entretiens avec les chefs des partis et les représentants du mouvement

MOBILISATION Le gouvernement annonce également un débat à l’Assemblée nationale mercredi et au Sénat jeudi...

20 Minutes avec AFP

— 

Edouard Philippe, le 31 octobre 2018 à Matignon.
Edouard Philippe, le 31 octobre 2018 à Matignon. — Thibault Camus/AP/SIPA

Alors que l’exécutif entame une concertation de trois mois pour faire face à la crise des « gilets jaunes », le Premier ministre  Edouard Philippe, qui doit recevoir les chefs des partis politiques et des représentants du mouvement cette semaine, annoncera de nouvelles « mesures » au terme de ces consultations.

Après la réception des chefs de partis représentés au Parlement ce lundi, décidée après les graves violences du week-end à Paris, le Premier ministre recevra mardi après-midi un collectif de « gilets jaunes » prêt à discuter avec l’exécutif, a annoncé Matignon dans un communiqué.

Des « mesures destinées à permettre le déroulement serein de la concertation »

Le gouvernement annonce également un débat à l’Assemblée nationale mercredi et au Sénat jeudi, en vertu de l’article 50-1 de la Constitution, c’est-à-dire sans engager sa responsabilité. Matignon n’a pas précisé dans l’immédiat si ce débat donnerait lieu ou non à un vote.

« L’ensemble des consultations, ainsi que celles ayant eu lieu la semaine dernière, conduiront le Premier ministre à annoncer les mesures destinées à permettre le déroulement serein de la concertation décentralisée souhaitée par le président de la République, et à assurer le maintien de l’ordre et le respect de la loi », écrit Matignon dans son communiqué. Le Premier ministre se rendra par ailleurs mardi matin à la réunion de groupe des députés LREM à l’Assemblée nationale pour un « échange avec le groupe majoritaire », précise encore son cabinet.