«Gilets jaunes»: Wauquiez, Faure et Marine Le Pen parmi les premiers reçus lundi à Matignon

«Gilets jaunes» La maire de Paris doit également être reçue...

20 Minutes avec AFP

— 

Edouard Philippe, le 31 octobre 2018 à Matignon.
Edouard Philippe, le 31 octobre 2018 à Matignon. — Thibault Camus/AP/SIPA

Empêtré dans la crise des « gilets jaunes », l’exécutif lance, ce lundi, une grande consultation politique après les graves éruptions de violence de ce week-end. Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, le patron du PS, Olivier Faure, et la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, seront parmi les premiers chefs de partis reçus lundi par le Premier ministre dans le cadre de la crise des «gilets jaunes».

Agenda politique bouleversé à Matignon. Alors qu’il devait assister à la COP24 à Cracovie (Pologne), le Premier ministre Edouard Philippe reçoit, ce lundi, à la demande d’Emmanuel Macron, les patrons des principaux partis politiques français. Rentré dimanche d’Argentine, Emmanuel Macron ne s’est pas exprimé après être venu constater les dégâts impressionnants à l’Arc de Triomphe et sur l’avenue Kléber.

Olivier Faure en tête de liste

Olivier Faure est attendu à 10 heures à Matignon, Laurent Wauquiez à 10h45, alors que la cheffe du RN doit être reçue à 15 heures par Edouard Philippe, a-t-on appris auprès de ces trois dirigeants. Dimanche, le président Emmanuel Macron a demandé au Premier ministre de recevoir « les chefs de partis représentés au Parlement ainsi que des représentants des manifestants ».

La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, doit également être reçue tôt ce lundi matin. Parmi les autres chefs de partis, Jean-Christophe Lagarde (UDI) est attendu à Matignon à 13h30, Benoît Hamon (Génération-s) à 15h30, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) à 16h, Florian Philippot (Les Patriotes) à 18h et Fabien Roussel (PCF) « en fin d’après-midi ».

Un rendez-vous avec un collectif de « gilets jaunes »

Le MoDem de François Bayrou, qui a pris quelque distance avec la fermeté affichée par l’exécutif, sera représenté par sa vice-présidente, Marielle de Sarnez. Du côté de La France insoumise, « il est possible que ce ne soit pas Jean-Luc Mélenchon qui y aille personnellement », a déclaré Alexis Corbière. « Ce sera sans doute une délégation qui nous représente », a-t-il précisé. « J’espère qu’il (Edouard Philippe) ne veut pas rencontrer uniquement Jean-Luc Mélenchon mais ce que nous représentons », a expliqué Alexis Corbière, précisant que « Jean-Luc Mélenchon avait aussi d’autres choses importantes à faire ».

L’Elysée a indiqué dimanche que le Premier ministre recevra, outre les chefs de partis, « le collectif des "gilets jaunes" qui a exprimé sa volonté de nouer un dialogue avec le gouvernement ». Le président du Sénat (Les Républicains), qui verra mardi le chef de l’Etat, a sévèrement critiqué la gestion du maintien de l’ordre. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d’Etat Laurent Nunez seront entendus mardi au Palais du Luxembourg.