«Gilets jaunes»: L’appel du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner aux manifestants

POLITIQUE Pour le troisième samedi de mobilisation nationale, le mouvement maintient la pression…

20 Minutes avec AFP
— 
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner.
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. — NICOLAS MESSYASZ / SIPA

Le ministre de l'IntérieurChristophe Castaner a jugé nécessaire que la contestation des «gilets jaunes», qui entament leur troisième samedi de mobilisation, « se structure » pour qu’une réponse puisse leur être apportée.

« Dans une contestation à un moment donné, il faut accepter le dialogue, quelques règles », a affirmé le ministre, venu sur les Champs-Élysées saluer la mobilisation des forces de l’ordre. « Il n’y a pas d’ordre public sans règles » ni « volonté de dialoguer », a-t-il souligné, fustigeant ceux qui « exigent » de rencontrer le gouvernement mais refusent ensuite de négocier.

Un appel à la sérénité

« C’est ce à quoi le Premier ministre et le président de la République ont invité les manifestants », notamment avec une concertation de trois mois sur le territoire qui doit permettre d'« entendre ces colères », a ajouté le ministre.

Mais « qu’elles se structurent, s’organisent et qu’on puisse apporter des réponses » a-t-il ajouté, affirmant que « nous en avons déjà apporté, il faut continuer » à le faire. Pour ce troisième samedi de manifestation « la sérénité est le plus important, que ceux qui veulent manifester puissent manifester », a-t-il affirmé.