«Gilets jaunes»: Jean-Luc Mélenchon sera sur les Champs-Élysées samedi

MOBILISATION Interrogé sur France 2 pour savoir s’il serait présent sur les Champs-Élysées samedi avec les « gilets jaunes », le leader de La France Insoumise a répondu « oui »...

20 Minutes avec AFP

— 

Les « gilets jaunes » ont manifesté samedi 24 novembre sur les Champs-Elysées
Les « gilets jaunes » ont manifesté samedi 24 novembre sur les Champs-Elysées — BERTRAND GUAY / AFP

Le rendez-vous est donné. Jean-Luc Mélenchon a affirmé ce jeudi qu’il manifesterait samedi sur les Champs-Élysées aux côtés des «gilets jaunes» et appelé à un mouvement sans violences.

Interrogé sur France 2 pour savoir s’il serait présent sur les Champs-Élysées samedi avec les « gilets jaunes », le leader de La France Insoumise a répondu « oui » mais laissé entendre que sa présence serait discrète.

« Oui mais je m’arrange pour que ma présence soit la plus efficace possible, c’est-à-dire que j’évite les concentrations de caméras autour de moi », a déclaré Jean-Luc Mélenchon.

Non-violence

Le responsable politique a aussi souhaité une mobilisation sans violences, après celles qui ont émaillé la manifestation du 24 novembre sur la célèbre avenue parisienne et que le gouvernement a attribuées à « l’ultradroite ».

« Je suis pour une orientation absolument, radicalement, totalement, et dans tous les cas, non violente. La violence ne nous a jamais servis. Elle sert de prétexte à nos adversaires et c’est tout », a déclaré le député des Bouches-du-Rhône.

Régulièrement critique des médias, il a jugé que « ce n’est pas une bonne idée de (se) focaliser sur quelques violences que tout le monde déplore ». Samedi, « on va entendre sur toutes les chaînes d’info + le mouvement s’essouffle + et si quelqu’un brûle un cageot, il y aura dix caméras autour pour le prendre au 1er plan », a déploré Jean-Luc Mélenchon.

Des porte-parole de la « délégation » officielle des « gilets jaunes » doivent être reçus vendredi par le Premier ministre Edouard Philippe, à la veille de « l’acte 3 » de leur mobilisation, sur les Champs-Élysées et en régions.