Manuel Valls lors de l'annonce de sa candidature à Barcelone, le 26 septembre 2018.
Manuel Valls lors de l'annonce de sa candidature à Barcelone, le 26 septembre 2018. — AFP

BOURDE

VIDEO. Barcelone: Candidat, Manuel Valls ne connaît pas le prix d'un ticket de métro

Pourtant, la question des transports dans Barcelone fait bel et bien partie des compétences de la mairie…

Une simple question qui a mis Manuel Valls dans l’embarras. Interrogé par une journaliste sur le prix d’un ticket de métro dans la capitale catalane, le candidat à la mairie de Barcelone pour les élections de juin 2019 n’a tout simplement pas su répondre.

Interviewé ce samedi par le journal Ara.cat, l’ancien maire d’Evry, qui poursuit sa campagne, a détaillé son projet pour la ville en matière de politique, de sécurité et de logement, avant de sécher sur la question d’un carnet de dix tickets de métro : « Nous venons de parler de thèmes très importants et je ne veux pas entrer dans ce débat, ni parler du coût du pain », a d’abord répondu l’ancien ministre de l’Intérieur, avant d’ajouter : « Ce que je peux vous dire c’est que quand je prends le taxi, ça coûte entre 7 et 10 euros. Mais je ne rentre pas dans ce débat qui n’intéresse pas les Barcelonais ». Pourtant, la question des transports dans Barcelone fait bel et bien partie des compétences de la mairie.

Des hautes tours pour régler la question du logement

Si Manuel Valls a répété que sa candidature était « indépendante », il a annoncé « vouloir se rapprocher des socialistes catalans », auxquels il veut proposer un pacte parce « que c’est (sa) famille politique ». Le candidat à la maire s’est ensuite exprimé sur le logement, un thème qui fait rage dans la capitale catalane. Avec l’explosion d’Airbnb, des milliers de Barcelonais ont dû quitter le centre-ville pour pouvoir payer leur logement moins cher.

« C’est sujet très compliqué, il ne faut pas faire de démagogie. Il ne peut y avoir qu’une solution à l’échelle de la métropole. Il reste de la place à Barcelone. Ce ne peut pas être la seule solution, mais avec une vision de l’urbanisme et de l’architecture de Barcelone, vous pouvez construire de hautes tours », a déclaré l’ancien maire d’Evry, qui a proposé de construire « une métropole, un Grand Barcelone ». Manuel Valls a également indiqué  que s’il est soutenu par Ciudadanos, sa liste reste ouverte à tous et ne sera pas celle du parti d’Albert Rivera.