VIDEO. «Gilets jaunes»: «J'y répondrai en temps voulu», déclare Emmanuel Macron

MOBILISATION Emmanuel Macron souhaite suivre la règle qu'il s'est donnée de ne pas commenter l'actualité nationale depuis l'étranger…

Manon Aublanc

— 

Emmanuel Macron et Charles Michel, le Premier ministre belge, en conférence de presse à 
Bruxelles, en Belgique, le 19 novembre 2018.
Emmanuel Macron et Charles Michel, le Premier ministre belge, en conférence de presse à Bruxelles, en Belgique, le 19 novembre 2018. — Jacques Witt/SIPA

Il a gardé le silence depuis le début des blocages. Interrogé sur le mouvement des « gilets jaunes » lors de son déplacement à Bruxelles, ce lundi, Emmanuel Macron a indiqué qu' « il répondrait en temps voulu » à cette question.

« J’y répondrai en temps voulu mais ce n’est pas le lieu aujourd’hui » a déclaré le président de la République.

Troisième journée de mobilisation

Le président français Emmanuel Macron a entamé, ce lundi, une visite d’Etat exceptionnelle de deux jours en Belgique, qui vise à approfondir les bonnes relations franco-belges au moment où l'Union européenne​ traverse des turbulences liées à la montée des populismes.

Dimanche, le Premier ministre, Édouard Philippe, qui s’est exprimé au 20 Heures de France 2, a dit « entendre la colère » mais « garder le cap » de la politique du gouvernement. Après deux jours de mobilisation, les manifestants continuent, ce lundi, de bloquer les routes pour protester contre les taxes et la baisse du pouvoir d’achat.