A son tour, Dominique de Villepin appelle les Européens à prendre en main leur défense

DEFENSE « Il faut que les Européens prennent en main leur défense », a estimé ce dimanche matin l’ancien Premier ministre. Il rejoint ainsi Emmanuel Macron qui a fait vœu mardi de renforcer l'autonomie des Européens en matière de défense...

Fabrice Pouliquen

— 

Dominique de Villepin en 2012
Dominique de Villepin en 2012 — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

L'Europe doit reconstruire sa défense en-dehors du «cadre finissant» de l'Otan et admettre que ses intérêts ne coïncident plus avec ceux des États-Unis, a jugé dimanche l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin.

«Les États-Unis vont de plus en plus défendre leurs propres intérêts, leur propre vision, et nous, nous sommes englués dans des systèmes d'alliance, des systèmes de défense qui ne sont pas indépendants», a-t-il estimé lors du Grand Rendez-vous Europe 1-CNews-Les Echos.

« Il faut que les Européens prennent en main leur défense »

Le voeu du président Emmanuel Macron de renforcer l'autonomie des Européens en matière de défense et de voir émerger «une vraie armée européenne» s'était attiré une réponse cinglante vendredi soir de son homologue américain Donald Trump, qui avait jugé l'idée «très insultante».

Dominique de Villepin dirigeait la diplomatie française entre 2002 et 2004, à un moment de profond désaccord entre Paris et Washington au sujet de la guerre en Irak.

«Il faut que les Européens prennent en main leur défense, et pas seulement dans le cadre de l'Otan», a-t-il dit dans son interview dimanche. «Le cadre de l'Otan est un cadre finissant, un cadre du passé, un cadre qui va permettre aux Américains de jouer un peu plus leurs intérêts. Est-ce que nous avons aujourd'hui en Europe les mêmes intérêts en matière de sécurité et en matière économique que les États-Unis ? Je ne le crois pas.»