Laurent Wauquiez s'insurge contre l'assassinat d'une journaliste en Roumanie... qui n'a jamais eu lieu

FAKE NEWS Bémol, aucun journaliste n’est mort, cette année, en Roumanie...

Manon Aublanc

— 

Laurent Wauquiez
Laurent Wauquiez — JEEP.VIDON/SIPA

Depuis plusieurs jours, Laurent Wauquiez s’étonne du silence radio du gouvernement et des médias sur l’assassinat d’une journaliste en Roumanie. Et la raison est plutôt simple : Aucun journaliste n’a été tué dans ce pays d’Europe de l’Est, cette année, rapporte le JDD, ce jeudi.

Invité sur France Inter, mercredi, le leader des Républicains s’est emporté après une question sur Viktor Orban, le dirigeant de la droite nationaliste en Hongrie : « Il y a aujourd’hui un certain nombre de pays en Europe qui posent un problème sur le fonctionnement de la démocratie. Et je suis très frappé de voir l’indignation sélective parfois, dont d’ailleurs, on fait preuve ce matin, en concentrant tous nos feux sur la Hongrie », a déclaré le président de la région Auvergne Rhône-Alpes. « Vous ne m’interrogez pas sur la Roumanie. Il y a une de vos confrères (sic) qui a été tuée en Roumanie, pays dirigé par les socialistes », a ensuite ajouté Laurent Wauquiez.

« Vous avez en Roumanie un gouvernement qui est soutenu par Emmanuel Macron »

Une information tout simplement fausse : aucun journaliste n’est mort, cette année, en Roumanie, qui se range à la 44e place du classement mondial de la liberté de la presse par Reporters sans frontières. Simple confusion ou mensonge volontaire ? Car ce n’est pas la première fois que le patron des Républicains évoque ce prétendu assassinat.

« Vous avez en Roumanie un gouvernement qui est soutenu par Emmanuel Macron où il y a eu l’assassinat d’une journaliste qui pose un gros problème en termes de liberté de la presse », avait déclaré Laurent Wauquiez, la semaine dernière sur BFM TV, avant d’évoquer le meurtre de la journaliste maltaise Daphné Caruana Galizia en 2017, qui, lui, a bien existé.

Deux journalistes assassinés en Slovaquie et en Bulgarie

Si aucun journaliste n’est mort cette année en Roumanie, le leader de droite aurait pu confondre avec deux autres histoires d’assassinats, en Bulgarie et en Slovaquie, précise le JDD. Le 6 octobre dernier, le corps d’une journaliste, battue, violée et étranglée, a été découvert en Bulgarie. Si le motif du meurtre n’a pas encore été établi, la reporter de 30 ans s’intéressait depuis peu à une affaire de corruption impliquant des hommes d’affaires et des élus du pays.

En février dernier, Jan Kuciak, journaliste d’investigation, et sa compagne ont été assassinés en Slovaquie. La mort de ce trentenaire, qui enquêtait sur des liens entre la mafia et le milieu politique, avait provoqué une crise politique, la démission du gouvernement et de nombreuses manifestations.