Lyon: Gérard Collomb retrouve facilement son fauteuil de maire... sans faire le plein de voix dans son camp

ELECTION L'ancien ministre de l'Intérieur a obtenu moins de voix en sa faveur qu'il n'y a quatre ans...

C.G.

— 

Gérard Collomb a été réélu pour la 4ème fois maire de Lyon, le 5 novembre 2008. Soit un mois après avoir quitté le gouvernement. (JEFF PACHOUD / AFP)
Gérard Collomb a été réélu pour la 4ème fois maire de Lyon, le 5 novembre 2008. Soit un mois après avoir quitté le gouvernement. (JEFF PACHOUD / AFP) — AFP

Une salve d’applaudissement… Et des sourires de façade pour certains. A l’annonce des résultats, chacun a préféré faire bonne figure. Gérard Collomb a été réélu lundi matin, maire de Lyon, un mois seulement après avoir quitté le gouvernementUne formalité pour l’ancien ministre de l’Intérieur qui a néanmoins obtenu moins de voix qu’en 2014.

Gérard Collomb a récolté 41 votes sur 73 sachant que 13 élus des Républicains et du groupe des écologistes se sont abstenus et qu’un autre était absent. Dix bulletins blancs ont été glissés dans l’urne. Et huit conseillers municipaux ont préféré voter pour Denis Broliquier, le maire centriste du deuxième arrondissement qui avait présenté sa candidature.

Au final, le baron s’impose facilement sans toutefois faire le plein de voix au sein de sa propre majorité. Il y a quatre ans, il avait obtenu 48 votes en sa faveur, soit sept de plus. L’absent de service était Thierry Braillard, ancien secrétaire d’Etat aux Sports, brouillé avec Gérard Collomb depuis les élections législatives de 2017, pour lesquelles il avait brigué, en vain, l’investiture de La République en Marche.