Lyon: Etienne Blanc (LR) officialise sa candidature aux municipales face à Gérard Collomb

MUNICIPALES Le bras droit de Laurent Wauquiez à la région, Etienne Blanc, peu connu des Lyonnais, a confirmé ce mercredi qu'il conduirait une liste à Lyon pour les municipales de 2020....

E.F.

— 

Etienne Blanc, premier vice-président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes et maire de Divonne-les-Bains.
Etienne Blanc, premier vice-président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes et maire de Divonne-les-Bains. —
  • Le bras droit LR de Laurent Wauquiez à la région, Etienne Blanc, maire Divonne-les-Bains depuis 27 ans, a officialisé sa candidature à Lyon pour les municipales de 2020.
  • L’élu, peu, voir inconnu des Lyonnais, est considéré comme le meilleur candidat pour rassembler toute la droite et être en mesure de peser réellement face à Gérard Collomb.

Son nom ne dira sans doute pas grand-chose aux Lyonnais. Pas plus que son visage. Après des semaines de rumeurs persistantes, le bras droit de Laurent Wauquiez, Etienne Blanc (64 ans), premier vice président LR d’Auvergne Rhône-Alpes, a confirmé ce mercredi à nos confrères du Figaro qu’il serait candidat à la mairie de Lyon en 2020 face à Gérard Collomb.

« J’ai accepté de conduire une liste de grand rassemblement qui part du Modem jusqu’aux Républicains, avec une large ouverture sur la société civile. Il faut réussir à Lyon ce que nous avons réussi à la région. C’est ce qui nous permettra de gagner. Chacun sent qu’il y a une forte attente d’alternance à Lyon », indique le maire de Divonne-les-Bains.

Etienne Blanc réfute l’idée d’un parachutage

Sa candidature n’est pas une surprise. Depuis plusieurs mois, son nom bruissait dans le landerneau politique lyonnais lorsqu’il s’agissait d’évoquer un adversaire possible à Gérard Collomb. Mi-octobre, Stéphane Guilland, chef de file de la droite au conseil municipal de Lyon, avait également annoncé qu’il renonçait à se présenter aux municipales et souhaitait voir Etienne Blanc conduire la liste de la droite face à Gérard Collomb.

Lundi, une cinquantaine d’élus des Républicains et apparentés ont également réclamé publiquement la candidature du vice-président aux Finances de la région, le plus à même selon eux « de rassembler » la droite, malgré un déficit de popularité.

Né à Lyon, mais avocat dans l’Ain

Il faut dire que ce proche de Laurent Wauquiez a fait presque toute sa carrière d’avocat dans l’Ain, où il a été député. Maire de Divonne-les-Bains depuis 27 ans, Etienne Blanc, qui a annoncé récemment qu’il renoncerait à ce mandat dès janvier, réfute toutefois tout parachutage entre Rhône et Saône.

« Depuis trois ans, je travaille quatre si ce n’est cinq jours par semaine à Lyon. Mon histoire personnelle et familiale est lyonnaise. Cette histoire de parachutage, alors que Lyon est une ville ouverte à l’international qui brasse des gens venus de partout, me paraît un débat dépassé », indique-t-il dans le Le Progrès.