Remaniement: «Il n'y a aujourd'hui ni tournant, ni changement de cap de la politique du gouvernement», affirme Emmanuel Macron

LIVE Revivez cette journée de remaniements ministériels...

M.A et A.B.

— 

Emmanuel Macron lors de son allocution à l'Elysée
Emmanuel Macron lors de son allocution à l'Elysée — Capture d'écran Facebook live

L’ESSENTIEL

  • Le remaniement, qui devait être annoncé lundi, a été reporté après les inondations qui ont endeuillé l’Aude.
  • L’hypothèse d’une démission du gouvernement et d’un nouveau discours de politique générale d’Edouard Philippe devant l’Assemblée a été écartée en début de semaine dernière.
  • L'Elysée vante une «équipe renouvelée», mais «dont le mandat politique reste le même».

A LIRE AUSSI

VIDEO

 

21h17 : C'est la fin de ce live (et de cette journée de remaniement)

Merci de nous avoir suivis, à bientôt ! 

 

21h16 : Pour ceux qui étaient loin de leur télévision, voici un petit rattrapage de l'allocution d'Emmanuel Macron

 

20h12 : « Vive la République, vive la France », c’est la fin de l’allocution

L’allocution du président, enregistrée dans l’après-midi, a duré tout juste 12 minutes.

20h08 : « Je ne m’y résous pas »… Macron décrit « une époque nouvelle », une « Europe grignotée par les nationalismes »

« Nous vivons une situation inédite, une époque nouvelle. Nous serons jugés à l’aune de notre lucidité et de notre courage. Nous ne sommes plus au temps innocents où l’on parlait de la fin de l’histoire et du tragique. Le monde se fracture, de nouveaux désordres apparaissent, et l’Europe bascule presque partout vers les extrêmes. (…) Je ne m’y résouds pas, et nous ne devons pas nous y résoudre. C’est pourquoi je demande au gouvernement d’agir et de prendre pour ce faire des décisions vigoureuses. »

 

20h05 : Macron invite le nouveau gouvernement à poursuivre les transformations

« Je demande au nouveau gouvernement ainsi formé de poursuivre les transformations dont notre pays a besoin. Et que nous le fassions avec un objectif simple : reprendre la maîtrise de notre destin », explique le président.

20h01 : Macron ne changera pas de cap

« Souvenez-vous il y a seulement un an, combien de personnes nous disaient que c’était impossible, que le pays allait être bloqué. Et pourtant cela a été fait. »

« Il n'y a aujourd’hui ni tournant, ni changement de cap de la politique du gouvernement », affirme le président.

20h00 : Le président commence son allocution en adressant son soutien aux habitants de l’Aude touchés par de graves inondations

Il adresse également « tous [ses] remerciements » aux secours qui leur viennent en aide.

19h55 : Suivez en direct avec nous l'allocution enregistrée d'Emmanuel Macron

Le président doit s'exprimer à 20 heures.

19h22 : Christelle Dubos est contente de sa nomination à la Santé

Nommée mardi secrétaire d'État auprès de la ministre de la Santé et des Solidarités Agnès Buzyn, elle s'est dite «ravie» d'être «partie prenante d'un gouvernement qui porte de grandes ambitions en matière de santé et de solidarité».

«Beaucoup de chantiers ont été engagés» depuis le début du quinquennat, a souligné cette ancienne travailleuse sociale et députée LREM de Gironde. «J'aurai à coeur de m'engager dans leur mise en oeuvre à vos côtés», a-t-elle dit à l'adresse de la ministre. «Mon seul objectif est d'être utile», a-t-elle ajouté, «je suis à ma tâche, j'y suis prête».

17h32 : A la tête de LREM, la succession de Castaner est ouverte

Moins d’un an après avoir porté Christophe Castaner à sa tête, La République en marche doit se chercher un nouveau délégué général avec le départ de son patron pour Beauvau, ouvrant une période d’incertitude à l’approche des élections européennes.

Dans l’immédiat, un bureau exécutif doit se réunir, a priori vendredi, pour désigner une direction provisoire. Le député de Paris Pierre Person, membre du « burex » en charge de la préparation des élections, a fait savoir qu’il était disponible.

Le délégué général par intérim devra ensuite préparer le prochain scrutin interne qui nécessitera de convoquer à nouveau le « Conseil », l’organe qui désigne ensuite pour les trois prochaines années le patron du parti.

Plusieurs profils pourraient se lancer. Pierre Person, mais aussi le député de Paris Stanislas Guérini, cofondateur du parti. Le député des Français de l’étranger Joachim Son-Forget, déjà en lice en novembre dernier, a d’ores et déjà annoncé qu’il tenterait de nouveau sa chance.

Des parlementaires et cadres LREM plaident pour une candidature de Marlène Schiappa, la médiatique secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et dont le portefeuille a été élargi mardi à la « lutte contre les discriminations ».

Stéphane Travert, marcheur de la première heure mais débarqué mardi du ministère de l’Agriculture, pourrait aussi être tenté, alors qu’il va retrouver son mandat de député de la Manche.

 

17h04 : Le préfet Stéphane Bouillon nommé directeur de cabinet de Christophe Castaner

Nommé préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes le 23 octobre 2017, Stéphane Bouillon devient directeur de cabinet du tout nouveau ministre de l’Intérieur.

 

16h45 : Emmanuel Macron s’exprimera à la télévision ce mardi à 20 heures

Emmanuel Macron « s’exprimera mardi à 20h00 à la télévision », a annoncé l’Elysée mardi sans autre détail, quelques heures après l’annonce du remaniement du gouvernement.

L’Elysée a annoncé mardi matin par un simple communiqué le premier remaniement d’ampleur du quinquennat, destiné à redonner un « second souffle » au programme de réformes de l’exécutif après une rentrée calamiteuse.

16h26 : Le remaniement satisfait plusieurs acteurs du logement

Plusieurs organisations du monde du logement ont réagi favorablement mardi au remaniement ministériel annoncé dans la matinée, saluant l’élargissement du ministère de la Cohésion des territoires avec dans son giron la réapparition d’un ministère du Logement. Jusqu’alors secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, proche du président Emmanuel Macron, est promu à la tête d’un ministère rattaché à la Cohésion des territoires mais spécifiquement dédié à la Ville et au Logement.

« Nous avons désormais un ministre de la Ville et du Logement de plein exercice », a salué dans un communiqué Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat (USH), confédération du monde HLM.

« Le logement est bien confirmé comme un pôle important de l’action publique », a appuyé la Fédération française du bâtiment (FFB), estimant que Julien Denormandie « connaît (…) bien le secteur ».

16h11 : « Ce remaniement annoncé comme un second souffle ressemble plus à une baudruche en train de se dégonfler », tacle Christian Jacob (LR)

« Ce remaniement annoncé comme un second souffle ressemble plus à une baudruche en train de se dégonfler. Un ministre de l’Intérieur qui passe du 2e au 11e rang, cela en dit beaucoup sur la place accordée à la Sécurité. Quant à Franck Riester (Culture), il n’y a plus d’ambiguïté, il est clairement à En Marche et n’a plus rien avoir avec la droite ou le centre-droit », estime Christian Jacob, président du groupe Les Républicains.

15h59 : Qui est Didier Guillaume, le nouveau ministre de l’Agriculture ?

Didier Guillaume connaît bien les dossiers mais arrivera-t-il à mettre tous les acteurs du monde agricole à la même table ? Découvrez son portrait par ici​.

15h38 : Qui est Gabriel Attal, le plus jeune membre d’un gouvernement de la Ve République ?

Le député LREM des Hauts-de-Seine a été nommé ce mardi secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Agé de 29 ans, ce « Macron boy » est le benjamin du gouvernement. Découvrez son portrait par ici.

15h33 : Christophe Castaner, le fidèle de Macron au profil (presque) idéal pour le ministère de l’Intérieur

Christophe Castaner, un très proche d’Emmanuel Macron, a été nommé ce mardi à la tête du ministère de l’Intérieur, mais sans le titre de ministre d’Etat, et secondé par un expert de l’antiterrorisme. Découvrez son portrait par ici.

15h15: Edouard Philippe réunira un séminaire gouvernemental mercredi soir

Le locataire de Matignon réunira ce mercredi soir, à 19 heures, un séminaire gouvernemental rassemblant sa nouvelle équipe.

15h01: Premier conseil des ministres ce mercredi pour le nouveau gouvernement

Les nouveaux ministres nommés feront officiellement leur rentrée ce mercredi, puisque le président de la République réunira ce mercredi matin l'ensemble des membres du gouvernement pour le conseil des ministres, indique l'Elysée dans un communiqué.

14h41 : Qui est Jacqueline Gourault, nommée à la tête du grand ministère des Territoires ?

Fidèle de François Bayrou mais loyale à l’exécutif, Jacqueline Gourault, l’ancienne « Madame Corse » du gouvernement, a été nommée, ce mardi, à la tête du grand ministère des Territoires, en remplacement de Jacques Mézard. Découvrez son portrait.

 

14h19 : « La sécurité est une priorité du gouvernement », assure Edouard Philippe

« La sécurité est une priorité du président de la République, elle est une priorité de l’action gouvernementale. Christophe Castaner, Laurent Nunez, je suis certain que vous êtes parfaitement armés et totalement déterminés pour assumer cette mission », a tweeté le chef du gouvernement et ex-ministre de l’Intérieur par intérim après la démission de Gérard Collomb.

 

14h03 : Franck Riester prend ses fonctions de ministre de la Culture

« C’est un grand honneur et une immense responsabilité, a déclaré le successeur de Françoise Nyssen. Le ministère de la Culture est celui dont l’action touche chaque Français dans sa sensibilité et son intelligence », car « la culture permet à l’individu de s’émanciper de tout déterminisme ».

14h00 : Les internautes guettent la fin du discours de Françoise Nyssen

 

13h54: Les internautes commente la longueur du discours de Françoise Nyssen

 

13h51 : Françoise Nyssen, un bilan mitigé au ministère de la Culture

Alors que la ministre sortante livre un (très long) discours durant la passation de pouvoir avec son successeur, « 20 Minutes » vous propose de revenir sur son bilan mitigé. Un article à lire par ici.

13h42 : Passation de pouvoir entre Françoise Nyssen et Franck Riester au ministère de la Culture

La désormais ex-ministre de la Culture défend son bilan et ses idées, avant de passer le flambeau à son successeur, Franck Riester. « Combattre la ségrégation culturelle a été au cœur de mon action », a-t-elle déclaré. « Je suis heureuse et fière du travail accompli ».

13h23 : C’est l’énigme du jour. Le ministre sortant Jacques Mézard « reprend sa liberté »…

Qu’il n’a « en fait » jamais perdue.

 

13h17 : Le remaniement est aussi en cours sur Twitter

 

13h14 : Robert Ménard, le maire de Béziers, critique la nomination de Franck Riester à la Culture

 

12h44 : Droite et extrême droite accusent Castaner d’être un « communautariste »

L’ancien ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, « est parti en nous avertissant sur le risque de séparatisme communautaire. Emmanuel Macron nomme le plus communautariste de ses ministres pour relever ce défi. Le "en même temps" dans ce qu’il a de pire », a estimé Bruno Retailleau, le chef de file des sénateurs Les Républicains.

Pour le sénateur de Vendée, Le président « continuera à piloter seul et n’est pas prêt à entendre les Français. Sans changement de cap la France n’ira pas mieux », estime-t-il dans un communiqué.

« Castaner à l’Intérieur, c’est aussi la certitude de rapatrier en France les islamistes partis en Syrie, qui seront entretenus avec votre argent avant de bénéficier du laxisme de nos dirigeants incapables de nous protéger de la menace islamiste ! Le loup dans la bergerie ! », a tweeté le maire de Fréjus et ancien directeur de campagne de Marine Le Pen à la présidentielle, David Rachline.

« Des centaines de zones de non-droit, sous contrôle de barbus imposant la charia : ce n’est pas avec un ministre de l’Intérieur immigrationniste qui croit dans les vertus du multiculturalisme que l’on combattra le communautarisme qui fait le lit de l’islamisme », a estimé sur Twitter l’eurodéputé et membre du bureau exécutif du RN Nicolas Bay.

 

12h37 : « La macronie est épuisée et asséchée », raille Damien Abad (LR)

« La macronie est épuisée et asséchée, a commenté Damien Abad, vice-président de LR. Emmanuel Macron s’est perdu, pendant 10 jours, dans les calculs d’appareil et il a oublié de prêter attention aux attentes des Français ».

12h25 : « Tout ce temps pour cela ! La crise politique va s’approfondir », promet la sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann

 

12h17 : « Plus personne ne veut faire partie de ce gouvernement », tacle Boris Vallaud

« Tout ça pour ça ? Plus personne ne veut faire partie de ce gouvernement. Un gouvernement de fidèles alors que plus personne ne croit au messie. Même chef d’orchestre, même partition, même musique… », a commenté le porte-parole du PS et ancien conseiller du président Hollande sur Twitter.

12h12 : Qui est Christelle Dubos, nouvelle secrétaire d’Etat du gouvernement ?

La députée girondine fait son entrée au gouvernement, en tant que secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn. Lisez notre article par ici​.

12h01 : Un « triste spectacle », « l’abaissement du ministre de l’Intérieur » : Eric Ciotti critique vivement le remaniement

11h59 : Passation de pouvoir entre Stéphane Travert et Didier Guillaume au ministère de l’Agriculture

 

11h56 : « Que de temps perdu… tout ça pour ça », déplore Stéphane Le Foll

 

11h50 : « Ce remaniement renforce les équilibres qui donneront un nouveau souffle au quinquennat », estime Richard Ferrand

 

11h46: Manuel Valls félicite Christophe Castaner

«Félicitations à Christophe Castaner pour sa nomination au ministère de l’ Intérieur. Il aura l’ honneur de diriger un grand ministère, celui de la sécurité des français, et des femmes et des hommes remarquables. Il sera épaulé par un grand professionnel de la sécurité, Laurent Nuñez», a tweeté l'ex-locataire de la place Beauvau, parti tenter sa chance aux élections municipales de Barcelone.

 

11h41 : Gabriel Attal : « Je vais quitter mes fonctions de porte-parole de LREM »

« Je vais quitter mes fonctions de porte-parole de LREM », a ajouté le nouveau secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale.

11h40 : «Le service national universel est la grande réforme de société du quinquennat», déclare Gabriel Attal

« Le service national universel est la grande réforme de société du quinquennat d’Emmanuel Macron, que j’aurai à cœur de faire vivre et de construire », a déclaré le jeune secrétaire d’Etat à son arrivée au ministère de l’Education, où il a été accueilli par son ministre, Jean-Michel Blanquer.

« Je vais quitter mes fonctions de porte-parole de LREM », a-t-il ajouté.

11h37: Qui est Christophe Castaner, le nouveau ministre de l'Intérieur?

 

11h35: Jean-Michel Blancher accueille son nouveau secrétaire d'Etat, Gabriel Attal

11h19: Remaniement ministériel: qui sont les nouveaux ministres du gouvernement?

 

11h14 : « Un remaniement qui confirme que rien ne change », commente le parti socialiste

« Tout ça pour ça ! Un simple jeu de bonneteau qui conforte l’ancrage à droite de la politique du gouvernement Macron-Philippe. Aucun sursaut envisagé face à l’urgence climatique ni dans la lutte contre les inégalités. Au final, un #remaniement qui confirme que rien ne change », a réagi le PS.

 

11h09 : Marlène Schiappa voit son portefeuille de missions étendu

Le secrétariat à l’Egalité entre les femmes et les hommes de Marlène Schiappa est étendu à la lutte contre les discriminations. « Merci au président Emmanuel Macron et à Edouard Philippe de me renouveler leur confiance pour porter la grande cause du quinquennat : l’égalité femmes hommes. La lutte contre toutes les discriminations s’ajoute à mes missions » a réagi la secrétaire d’Etat sur Twitter.

 

11h07 : « Tout ça pour ça… », tacle Lydia Guirous (LR)

« Tout ça pour ça… Avec ChristopheCastaner, à l’Intérieur, je ne suis pas rassurée pour la sécurité des Français, ni pour la défense de la laïcité et la lutte contre le communautarisme islamique », a réagi la porte-parole des Républicains.

11h05 : Gabriel Attal, « un homme qui n’a eu de cesse d’insulter les cheminots en parlant de "gréviculture" », commente Thomas Portes (PCF)

« Gabriel Attal nommé secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse. Un homme qui n’a eu de cesse d’insulter les cheminots en parlant de "gréviculture", l’homme qui s’est déguisé en postier pour casser un mouvement de grève », a commenté Thomas Portes, responsable national du PCF et syndicaliste à la CGT Cheminots.

11h03 : Didier Guillaume, un vallsiste spécialiste des questions agricoles

Il en rêvait de longue date : le sénateur Didier Guillaume, nommé mardi ministre de l’Agriculture, est un expert des questions agricoles, devenu un fidèle de Manuel Valls après avoir été celui de François Hollande.

Agé de 59 ans, Didier Guillaume a présidé le groupe socialiste au Sénat d’avril 2014 à janvier 2018. Il avait alors annoncé son départ de la vie politique, pour prendre la tête du comité d’organisation chargé de piloter la Coupe du monde 2023 de rugby, avant de renoncer et de revenir au Sénat, au sein du groupe du Rassemblement démocratique et social européen.

« Il a démissionné du groupe et du parti. Cela fait des mois et des mois qu’il donnait des signes à Emmanuel Macron », raconte un sénateur PS.

Conseiller de son lointain prédécesseur Jean Glavany de 1998 à 2002, Didier Guillaume est un élu de terrain, qui a longtemps présidé le Conseil général de la Drôme (2004-2015), un département rural. Il a été corapporteur du projet de loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt au Sénat en 2014.

10h58 : « Avec Macron, l’écologie, c’est jamais sans les lobbys », déplore David Cormand (EELV)

« Au ministère de la transition écologique et solidaire, une nouvelle secrétaire d’État, Emmanuelle Wargon, « Directrice générale des affaires publiques » de Danone. Avec Macron, l’écologie, c’est jamais sans les lobbys… », a commenté David Cormand, secrétaire national d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

« Tout ça pour ça. C’est un périmètre qui se resserre autour des très proches du Président et du Premier ministre et sert le dernier cercle de ses derniers soutiens. Après moins de deux ans de pouvoir, la citadelle assiégée », avait-il indiqué à l’annonce du remaniement.

 

10h55 : Pendant ce temps-là, perquisition en cours chez Jean-Luc Mélenchon

Des perquisitions ont eu lieu mardi matin au siège de La France insoumise, du Parti de gauche, chez Jean-Luc Mélenchon et chez d’anciens assistants du député LFI, a fait savoir La France insoumise mardi.

LFI a dénoncé un « coup de force politique, policier et judiciaire contre Jean-Luc Mélenchon et La France insoumise », et une « attaque sur la base d’éléments fantaisistes ». Le parquet de Paris a déclenché deux enquêtes, l’une sur les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, l’autre sur de présumés emplois fictifs au Parlement européen.

 

10h50: Passation de pouvoir entre Edouard Philippe et Christophe Castaner

10h46 : « Ces gens sont nés avant la honte », s’indigne Ian Brossat

« Emmanuelle Wargon, est nommée secrétaire d’État auprès du ministre de l’écologie.

Tout droit sortie du groupe Danone où elle était chargée des affaires publiques, autrement dit… du lobbying. Ces gens sont nés avant la honte. Ils ne se cachent même plus », s’insurge le chef de file du PCF.

10h32: « Ça valait bien 15 jours de suspense insoutenable », ironise Olivier Besancenot

« Le « nouveau » gouvernement enfin dévoilé. Rien à dire. Ça valait bien 15 jours de suspense insoutenable », a tweeté Olivier Besancenot.

 

10h27 : La FNSEA réagit à la nomination de Didier Guillaume à l’Agriculture

« Nous félicitons Didier Guillaume pour sa nomination au poste de ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. Élu rural et familier du monde agricole, nous l’appelons à inscrire sa mission sous le signe de l’action et du pragmatisme », a tweeté le syndicat agricole.

 

10h25 : « Gabriel Attal pur produit du carriérisme politique », raille Marylise Lebranchu

« Gabriel Attal pur produit du carriérisme politique trouvait tellement dur de ne pas être ministre avant 30 ans ouf il est secrétaire d’État », a tweeté l’ex-ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique sous François Hollande.

 

10h23 : « Épilogue d’un feuilleton pathétique », juge Laurence Sailliet

« Épilogue d’un feuilleton pathétique, preuve de l’affaiblissement du résident de la République qui subit plus qu’il ne choisit. Tout ça pour ça. À quand un changement de politique ? », s’interroge Laurence Sailliet, porte-parole des Républicains.

 

10h20 : « Rafistolage et bricolage sont les mamelles du macronisme, il n’y a rien de très impressionnant », estime Alexis Corbière

« Rafistolage et bricolage sont les mamelles du macronisme, il n’y a rien de très impressionnant, a déclaré Alexis Corbière, porte-parole de La France insoumise (LFI). Ce remaniement ne changera rien. La présence de M. Castaner au ministère de l’Intérieur, ça pose quand même un petit problème parce que le ministère de l’Intérieur organise les élections et M. Castaner était ou est le chef d’un parti ».

10h18 : « Je quitterai mes fonctions à La République en marche dans les jours qui viennent », déclare Christophe Castaner

Christophe Castaner, nommé mardi ministre de l’Intérieur, a annoncé qu’il allait quitter ses fonctions de délégué général de La République en marche, qu’il occupait depuis novembre.

« En ce qui me concerne, une page se tourne. Je quitterai dans les jours qui viennent mes fonctions » à la tête du parti présidentiel, a indiqué Christophe Castaner, lors de la passation de pouvoir avec le nouveau ministre chargé des Relations avec le Parlement, portefeuille qu’il occupait jusqu’alors dans le gouvernement.

10h15 : Passation de pouvoir entre Christophe Castaner et Marc Fesneau

« Je sais votre engagement, je sais votre sens de l’écoute », a déclaré Christophe Castaner à l’adresse de son successeur, Marc Fesneau.

10h02 : « Avec Emmanuel Macron, le pire est toujours sûr », commente Marine Le Pen

« Castaner à l’Intérieur : avec Emmanuel Macron, le pire est toujours sûr », a commenté Marine Le Pen sutr Twitter.

 

9h55: Gabriel Attal nommé secrétaire d’Etat auprès de Jean-Michel Blanquer

Agé de 29 ans, l'ancien socialiste devenu porte-parole de LaRem et député des Hauts-de-Seine a été nommé secrétaire d’Etat chargé de la jeunesse et de la mise en place du service national universel auprès de Jean-Michel Blanquer.

9h51 : « Deux semaines de délai pour proposer un assortiment de seconds couteaux en guise de ministres et de secrétaires d’État », tacle Ian Brossat

« Deux semaines de délai pour proposer un assortiment de seconds couteaux en guise de ministres et de secrétaires d’État… Le poids politique du gouvernement Philippe a fondu comme neige au soleil », a commenté le chef de file du PCF.

 

9h44 : « Une équipe renouvelée mais dont le mandat politique reste le même »

Le président de la République a remanié le gouvernement pour constituer « une équipe renouvelée, dotée d’un second souffle, mais dont le mandat politique reste le même », a commenté l’Elysée mardi.

« Cette équipe gouvernementale va inscrire son action dans la continuité de la politique menée par le gouvernement et du calendrier des réformes pour les mois à venir », a ajouté la présidence.

9h38 : Les dossiers chauds qui attendent Christophe Castaner

Les syndicats de police et les organisations professionnelles de la gendarmerie attendent du futur locataire de la place Beauvau qu’il poursuive les chantiers lancés par Gérard Collomb. Lisez notre article par ici.

9h36: Pourquoi le ministère de l'Intérieur est-il si stratégique politiquement?

Etre nommé place Beauvau, c’est se retrouver en première ligne sur des dossiers aussi sensibles que la sécurité, les cultes et les questions migratoires et électorales. Lisez notre article par ici.

9h34 : Marc Fesneau (Modem) remplace Castaner aux relations avec le Parlement

Marc Fesneau (Modem) a été nommé ministre auprès du Premier ministre, en charge des relations avec le Parlement, en remplacement de Christophe Castaner, nouveau ministre de l’Intérieur, a annoncé mardi l’Elysée.

Marc Fesneau, 47 ans, proche de François Bayrou et Jacqueline Gourault, était jusqu’alors chef de file des députés MoDem.

9h33 : Franck Riester nommé ministre de la Culture à la place de Françoise Nyssen

Franck Riester a été nommé ministre de la Culture à la place de Françoise Nyssen, a annoncé mardi l’Elysée.

Riester, 44 ans, ancien cadre des Républicains, devenu soutien « constructif » de la majorité après l’élection d’Emmanuel Macron, est le chef de file du parti Agir.

9h33 : Jacqueline Gourault nommée à la tête d’un grand ministère des Territoires

Jacqueline Gourault a été nommée mardi à la tête d’un grand ministère de la Cohésion des territoires - en remplacement de Jacques Mézard, qui quitte le gouvernement - et sera épaulée par Sébastien Lecornu et Julien Denormandie, a annoncé l’Élysée dans un communiqué.

Jacqueline Gourault, qui était jusqu’à présent « ministre auprès du ministre de l’Intérieur », est nommée ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. Elle sera épaulée par Sébastien Lecornu, ministre auprès d’elle chargé des collectivités territoriales, et de Julien Denormandie, ministre chargé de la ville et du logement.

9h32 : Didier Guillaume remplace Stéphane Travert comme ministre de l’Agriculture

Le sénateur de la Drôme Didier Guillaume a été nommé mardi ministre de l’Agriculture en remplacement de Stéphane Travert, un ancien socialiste comme lui, a annoncé l’Elysée dans un communiqué.

Âgé de 59 ans, M. Guillaume a présidé le groupe socialiste au Sénat d’avril 2014 à janvier 2018. Il avait alors annoncé son départ de la vie politique pour prendre la tête du comité d’organisation chargé de piloter la Coupe du monde 2023 de rugby, avant de renoncer et de revenir au Sénat, au sein du groupe du Rassemblement démocratique et social européen.

9h31 : Christophe Castaner nommé ministre de l’Intérieur, il sera épaulé par Laurent Nuñez

Christophe Castaner a été nommé mardi ministre de l’Intérieur en remplacement de Gérard Collomb et sera épaulé par le patron du renseignement Laurent Nuñez, désigné secrétaire d’Etat, a annoncé l’Elysée.

Christophe Castaner, un proche d’Emmanuel Macron, occupait jusque-là le poste de secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement. Quant à M. Nuñez, il était jusqu’à présent à la tête de la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI).

9h23 : Christophe Castaner à l’Intérieur ?

Selon plusieurs médias, Christophe Castaner, l’actuel ministre chargé des Relations avec le Parlement et chef du parti présidentiel La République en marche (LREM) pourrait être choisi pour remplacer Gérard Collomb au ministère de l’Intérieur. Ce dernier pourrait être épaulé par un expert, sur le modèle de Jean-Michel Blanquer à l’Education.

9h20: Un remaniement annoncé avant 10 heures ? 

Selon plusieurs médias, l'Elysée devrait annoncer le remaniement ce matin, avant 10 heures.

9h15: Bonjour et bienvenue dans ce live

Deux semaines après la démission de Gérard Collomb du ministère de l’Intérieur, de nombreuses hésitations et plusieurs reports, le remaniement devrait être annoncé ce mardi.