Européennes: «Ni mon objectif ni mon état d’esprit ni mon envie», déclare Ségolène Royal

CANDIDATURE «Je crois que j’ai beaucoup donné dans le combat électoral et ce n’est pas du tout mon état d’esprit aujourd’hui», a-t-elle déclaré…

Manon Aublanc

— 

Ségolène Royal lors de ses vœux à la presse, le 17 janvier 2017.
Ségolène Royal lors de ses vœux à la presse, le 17 janvier 2017. — Witt/SIPA

Les Européennes, ce sera sans elle. Alors que le nom de Ségolène Royal circulait pour prendre la tête de liste du Parti socialiste aux prochaines élections européennes, l’ancienne ministre de l’Ecologie a déclaré, ce dimanche sur LCI, qu’elle n’avait « ni envie ni pour objectif » de reprendre les « combats électoraux ». « Je crois que j’ai beaucoup donné dans le combat électoral et ce n’est pas du tout mon état d’esprit aujourd’hui », a-t-elle ajouté.

Samedi, Patrick Mennucci, ancien député PS, proche de Ségolène Royal, avait affirmé que l’actuelle ambassadrice des pôles réfléchissait aux sollicitations des responsables socialistes pour les élections européennes de 2019.

Un livre sort bientôt

Début octobre, Pierre Moscovici, commissaire européen, avait annoncé, lui aussi, qu’il ne serait pas candidat, accusant le PS de ne pas avoir « pris la mesure du défi existentiel auquel fait face l’Europe ». A quelques mois du scrutin, la question de la tête de liste du parti reste donc sans réponse. Ségolène Royal, de son côté, se consacre à son livre, Ce que je peux enfin vous dire, qui doit sortir le 31 octobre.