Remaniement: Wauquiez se trompe en envoyant ses éléments de langage à celui qu'il cible

BOULETTE Le président des Républicains souhaitait mettre en place un plan de bataille au cas où Frédéric Péchenard, proche de Nicolas Sarkozy, était nommé à l’Intérieur..

C. Ape.
— 
Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez.
Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez. — Thomas SAMSON / AFP

On a tous déjà regretté d’avoir appuyé sur le bouton « envoyer » en adressant un texto au mauvais destinataire. La mésaventure est arrivée à Laurent Wauquiez, qui a envoyé ses éléments de langage… à la personne qu’il ciblait, rapportent L’Express et Le Figaro.

Selon l’hebdomadaire, le président des Républicains souhaitait mettre en place un plan de bataille au cas où Frédéric Péchenard, proche de Nicolas Sarkozy, était nommé au ministère de l’Intérieur lors du prochain remaniement ministériel.

Depuis la démission de Gérard Collomb, le nom de cet ancien directeur de la police nationale circule, tout comme celui de Jean-Yves Le Drian, actuel ministre de la Défense, ou encore Denis Favier, ancien directeur de la gendarmerie.

Une bourde qui amuse chez les proches de Pécresse

Au Journal du Dimanche, Frédéric Péchenard (Les Républicains) a confié qu’il « réfléchirait » à l’offre si elle lui était faite.

Dans un texto, Laurent Wauquiez expliquait donc à ses troupes comment réagir à cette nomination si elle avait lieu. Le chef de file des Républicains souhaitait que les siens insistent sur le fait que Frédéric Péchenard est le vice-président du conseil régional d’Ile-de-France, en charge de la sécurité, au côté de Valérie Pécresse (concurrente de Laurent Wauquiez au sein des Républicains).

« Il faudra alimenter sur le thème un VP [vice-président] de Pécresse, pour que ce soit sur elle [que rejaillissent les critiques] », écrit Laurent Wauquiez… à Frédéric Péchenard.

Le Figaro indique que la « boulette » a « particulièrement amusé l’entourage de Valérie Pécresse, où le SMS a largement circulé ces derniers jours ».