Valérie Pécresse réaffirme son souhait d’une primaire aux Républicains pour a présidentielle de 2022

ÉLECTIONS La présidente (LR) de la Région Ile-de-France souhaite que le candidat de droite à la Présidentielle de 2022 soit désigné par une primaire…

avec AFP

— 

Valérie Pécresse à Courbevoie, en septembre 2018.
Valérie Pécresse à Courbevoie, en septembre 2018. — Yann Bohac/SIPA

Valérie Pécresse a tendu l’oreille. Et à ce stade, « [elle n’a] entendu personne demander à réécrire les statuts des Républicains ». Interrogée, ce dimanche lors du « Forum Radio J », la présidente (LR) de la Région Ile-de-France a donc réaffirmé son souhait qu’une primaire soit organisée par Les Républicains pour désigner le candidat à l’élection présidentielle de 2022, comme le prévoient les statuts du parti de droite.

Le principe d’une primaire ouverte aux sympathisants pour désigner le candidat de LR est inscrit dans les statuts du parti depuis la primaire remportée en 2016 par François Fillon, par la suite battu au premier tour de la présidentielle. « S’il n’y a pas de primaire pour désigner le candidat en 2022, il y aura plusieurs candidats de la droite et du centre » au premier tour, avait déjà mis en garde Valérie Pécresse, lors de sa rentrée politique fin août.

Wauquiez temporise sur cette question

Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, à qui il est régulièrement prêté l’intention de supprimer cette primaire ne s’est pas prononcé publiquement sur cette question. « La droite n’en est pas encore à se demander comment elle doit choisir son candidat. Elle doit avant renouer le lien avec les Français », expliquait récemment son entourage.