SNCF: La ligne TGV entre Metz et Nice supprimée en décembre, plusieurs élus lorrains s'insurgent

TRANSPORTS Pour raisons économiques et face aux travaux à la gare de Lyon Part-Dieu, la liaison quotidienne et directe entre Metz et Nice en TGV sera supprimée le 9 décembre, ce qui fait grincer des dents les élus lorrains...

B.P.

— 

Le TGV quotidien entre Metz et Nice sera supprimé en décembre. Illustratio
Le TGV quotidien entre Metz et Nice sera supprimé en décembre. Illustratio — G. VARELA /20 MINUTES

Le train de nuit entre Metz et Nice a déjà été supprimé quelques années plus tôt. C’est désormais au tour du train TGV direct entre les deux villes. Partant aux aurores de la cité meurthe-et-mosellane, la liaison quotidienne sera supprimée le 9 décembre, rapporte cette semaine Le Républicain Lorrain. Seule alternative des voyageurs, passer par Strasbourg ou Paris.

La SNCF justifie sa décision par « la situation économique de l’offre » et « les travaux » lancés à la gare de la Part-Dieu à Lyon, où 20 % des TGV de passage seront supprimés jusqu’en 2023. Pour la même raison, la ligne directe entre la Lorraine et Lyon puis Marseille sera aussi interrompue pour cinq ans à partir de 2019. Même si, depuis, des compensations ont été proposées.

Les élus lorrains mobilisés depuis plusieurs semaines

Face à cette situation, plusieurs élus de Lorraine ont fait entendre leurs voix depuis quelques semaines. Le président de la région Grand Est, Jean Rottner a même lancé une pétition « Le TGV n’est pas le jouet de la SNCF ! », qui a recueilli 36.000 signatures. Sur Twitter, d’autres politiciens locaux ont ensuite renchéri sur le hashtag (mot-dièse) #TouchePasAMonTGV.

Ce jeudi, Le Républicain Lorrain publie les réactions de plusieurs élus messins dans l’incompréhension face à la suppression de la ligne Metz-Nice. « La suppression de cette liaison entraînera un report vers la voiture, ce qui semble anachronique, estime ainsi le maire, Dominique Gros, à nos confrères. Il faut au contraire encourager le recours aux transports en commun. »