Les Républicains: Le parti a perdu plus de 100.000 adhérents depuis 2016

CHUTE Toutes les fédérations départementales ont vu leurs adhérents baisser mais la chute est particulièrement remarquable dans les fiefs de la droite comme les Yvelines et les Hauts-de-Seine…

L.Br. avec AFP

— 

Laurent Wauquiez s'interrogeant sur la disparition des adhérents de son parti.
Laurent Wauquiez s'interrogeant sur la disparition des adhérents de son parti. — Zaid AL-OBEIDI / AFP

Les temps sont durs pour les Républicains. Le parti peine à se relever après la défaite à la présidentielle 2017. Cette année, il comptait entre 120.000 et 130.000 adhérents à jour de cotisation au 13 septembre, date limite pour participer aux élections internes d’octobre, selon des chiffres publiés par L’Opinion.

C’est (beaucoup) moins qu’en décembre 2017, lors de l’élection au premier tour de Laurent Wauquiez à la présidence du parti. Les Républicains avaient publié le chiffre de 234.556 adhérents « à jour de cotisation au 31 décembre 2016 ou au 30 juin 2017 », pour une participation au scrutin de 99.597 votants, soit 42,46 %. C’est encore moins qu’au 31 décembre 2015, LR revendiquait 238.208 adhérents à jour de cotisation. Soit 100.000 soutiens qui n’ont pas renouvelé leur carte de membre.

Une force politique majeure

Selon Les Echos, toutes les fédérations départementales ont vu leurs adhérents baisser mais la chute est particulièrement remarquable dans les fiefs de la droite comme les Yvelines et les Hauts-de-Seine. Seul le département des Alpes-Maritimes a vu une augmentation des adhésions.

Sollicitée par l’AFP, la direction des Républicains n’a pas souhaité confirmer ces chiffres, préférant attendre « la fin de l’année » pour dévoiler le nombre de leurs adhérents. Selon le journal L’Opinion, Les Républicains restent toutefois une force politique importante : ils ont toujours trois fois plus d’adhérents que le Rassemblement national (45.000) et quatre fois plus que le Parti socialiste (37.000).